BFM Business

Les énergies vertes ont fourni 20% de l'électricité en France en 2016

Avec 45,84 gigawatts d'énergies vertes installés sur le territoire en 2016, la France a atteint 89% de son objectif fixé pour 2018 (image d'illustration)

Avec 45,84 gigawatts d'énergies vertes installés sur le territoire en 2016, la France a atteint 89% de son objectif fixé pour 2018 (image d'illustration) - Fagairolles34-Wikimedia-CC - Montage BFM Business

Selon le Syndicat des énergies renouvelables, les sources non-fossiles (éolien, solaire, biomasse...) ont permis de couvrir 1/5e de la consommation d'électricité l'an dernier.

La production des énergies renouvelables est repartie à la hausse en 2016. Éolien, solaire, hydroélectricité ou encore biomasse ont fourni 19,6% de l'électricité consommée en France l'an dernier, grâce à un parc qui a atteint 48,8 gigawatts (GW) de capacités.

Selon le rapport du Syndicat des énergies renouvelables (SER), ce niveau de production est similaire à celui qui avait été enregistré en 2014, après une baisse à 18,7% en 2015 sous l'effet d'une hausse de la consommation électrique globale et d'une diminution de la production hydraulique en raison d'une pluviométrie moindre. 

Avec 45,84 GW d’énergies vertes installées sur le territoire fin 2016, la France a atteint 89% de l’objectif fixé pour 2018 par la loi sur la transition énergétique. Dans le détail, 2.188 mégawatts ont été raccordés l’an dernier, dont près des deux tiers (62%) dans l’éolien et plus d’un quart (26%) dans le solaire.

Les bonnes performances de l'éolien 

Le parc éolien atteint désormais 11.670 MW avec 1.345 nouveaux mégawatts raccordés en 2016, soit une progression de 13% sur un an.

"Ces chiffres sont les meilleurs jamais enregistrés pour la filière éolienne et traduisent notamment les effets des dispositions de simplification réglementaire prises ces dernières années" indique le SER dans un communiqué. 

L'électricité éolienne a globalement couvert 4,3% de la consommation électrique l'an dernier. La production est restée stable sur un an, du fait d'une ressource en vent "exceptionnellement peu disponible au cours du second semestre". 

Le solaire à la traîne 

Le parc solaire français a lui atteint 6.672 mégawatts fin 2016, avec 576 nouveaux mégawatts raccordés au réseau. Ce qui représente une baisse de 36% par rapport à 2015, année qui a vu la mise en service d'un gigantesque parc en Gironde. Selon le Syndicat, cette tendance "appelée à s'inverser" en 2017 grâce au raccordement des projets lancés les années précédentes. L'électricité solaire a couvert 1,7% de la consommation de courant l'an dernier. 

Le parc hydraulique est resté stable à 25,4 GW. Sa production, qui a couvert 13,2% de la consommation de courant française, a augmenté de 9% grâce à des conditions météorologiques favorables au printemps. 

Enfin, la filière des "bioénergies électriques" (biomasse) comptait fin 2016, 1.918 MW de capacités, en progression de 13% avec 215 nouveaux mégawatts raccordés. Elle couvre désormais 1,4% de la consommation de courant et a déjà atteint l'objectif fixé par la loi sur la transition énergétique pour 2018. 

A.M. avec AFP