BFM Business

Le doyen des parcs éoliens offshores n'est plus opérationnel

Les onze turbines du premier parc éolien offshore au monde auront toutes été démontées d'ici à la fin du mois de mars. (image d'illustration)

Les onze turbines du premier parc éolien offshore au monde auront toutes été démontées d'ici à la fin du mois de mars. (image d'illustration) - Bjarke Oersted - Files Scanpix - AFP

Mis en service au large du Danemark en 1991, le parc Vindeby est en cours de démantèlement. En 25 ans de fonctionnement, ses 11 éoliennes ont produit l'équivalent de la consommation électrique de 2.200 ménages.

Obsolètes, elles ne brassent plus l'air. Mises en service en 1991, les turbines du parc éolien offshore Vindeby ont été définitivement arrêtées début mars par leur exploitant, l'énergéticien danois Dong Energy. Composée de 11 éoliennes, d’une capacité totale de 5 méwagatts, cette installation située dans des eaux peu profondes, à environ 2 à 3 kilomètres des côtes de l’île de Lolland, dans le sud-est du Danemark, a été la première ferme éolienne offshore à voir le jour. 

Après avoir produit 243 gigawattheures en un quart de siècle, soit l’équivalent de la consommation de 2.200 ménages, le champ de Vindeby a atteint l’obsolescence. "Nous avons commencé sa mise hors-service le 1er mars. Jusqu’à présent, huit des onze turbines ont été démantelées et nous prévoyons de démanteler les trois restantes d’ici à la fin du mois de mars" a indiqué à l’AFP, Ulrik Frøhlke, un porte-parole de l’énergéticien danois.

Un champ "de taille miniature" comparé à ceux d'aujourd'hui

Pionnier à son époque, ce parc éolien a prouvé que cette technologie, qui laissait sceptiques beaucoup de concurrents de Dong Energy, avait un avenir, notamment grâce à la force des vents qui soufflent au large. Compte tenu de la petite taille des turbines installées à l'époque, elles ne pouvaient pas être changées sans revoir entièrement leurs fondations. Ce qui revient à construire un nouveau champ d'éoliennes. 

"Le champ éolien offshore de Vindeby est presque de taille miniature par rapport aux projets gigantesques réalisés actuellement en Europe du Nord. Mais sans l'expérience engrangée grâce au premier champ offshore au monde, nous ne serions pas là où nous en sommes aujourd'hui", précise dans un communiqué Leif Winther, le directeur de l'éolien en mer danois chez Dong Energy.

L'énergéticien et le Danemark en général sont en pointe dans l'éolien. En 2015 le pays avait battu son propre record du monde de la part des éoliennes dans la consommation d'électricité, à 42,1%. Le chiffre de 2016 n'est pas connu, mais devrait être moins bon, puisque la production des éoliennes a chuté de 16%. 

A.M. avec AFP