BFM Business

La Chine s’offre la première autoroute solaire du monde

VIDÉO - Dans la province chinoise du Shandong, une portion de voie rapide a été équipée de panneaux photovoltaïques. Cette installation expérimentale permettra d'alimenter en électricité la vidéosurveillance, la signalisation et l'éclairage de cette chaussée.

Pour ce qui est des routes du futur, la Chine dépasse désormais la France. À environ 400 kilomètres de Pékin, dans la province du Shandong, les automobilistes roulent à présent sur une portion d'autoroute particulière. Sa chaussée produit de l'électricité. Deux kilomètres de voies, traversant la ville de Jinan, ont été équipées de dalles photovoltaïques.

L'installation réalisée par la société Qilu Transporation Development Group, est censée produire annuellement 1000 mégawattheures (MWh) d'électricité. De quoi alimenter, selon ses concepteurs, environ 800 foyers chinois en énergie. Concrètement, 5875 mètres carrés de panneaux photovoltaïques miniaturisés ont été installés sur un matériau isolant avant d'être recouvert d'une couche de béton transparent.

Dans le cadre de cette expérimentation, l'électricité produite par les panneaux photovoltaïques intégrés à la chaussée servira à alimenter les systèmes de signalisation, de vidéosurveillance ainsi que l'éclairage de l'autoroute. Qilu Transportation Development Group assure, qu'à terme, cette autoroute solaire permettra également de recharger par induction les véhicules électriques ou de déneiger la chaussée.

Interrogé par la chaîne chinoise CCTV+, un conducteur assure que les sensations de conduite "sont identiques" à celles rencontrées sur une chaussée classique et qu'il est possible de conduire "à plus de 100 km/h en toute sécurité".

Où en est-on en France ?

Fin 2015, en marge de la COP21, l'entreprise Colas (filiale du groupe Bouygues) a présenté "Wattway", son prototype de revêtement solaire. Quelques mois plus tard, Ségolène Royal, alors ministre de l'Écologie et du Développement durable, annonçait vouloir doter la France de "1000 kilomètres de route solaire". Un pari ambitieux. 

Le premier kilomètre de route solaire a vu le jour en décembre 2016 dans l'Orne. À la sortie du village de Tourouvre-au-Perche, des dalles Wattway ont été collées sur un kilomètre de route départementale. Depuis son inauguration, ce kilomètre de route solaire -dont le coût s'élève à 5 millions d'euros- a produit 147,5 MWh d'électricité... Soit moitié moins qu'espéré.

Colas teste également ce concept sur de plus petites surfaces (50 à 100 mètres carrés). Douze sites en France métropolitaine, un à La Réunion, un en Amérique du Nord et un au Japon, où une portion de route a été inaugurée au pied d'un immeuble du centre-ville de Tokyo ont été équipées de dalles solaires. En Ile-de-France, la ville de Boulogne-Billancourt ambitionne même de chauffer sa piscine municipale grâce à cette technologie. 

Antonin Moriscot Journaliste BFMTV