BFM Business

La Californie va transformer ses automobilistes en producteurs d'électricité

L'État de Californie estiment que les embouteillages pourraient produire de l'électricité. (image d'illustration)

L'État de Californie estiment que les embouteillages pourraient produire de l'électricité. (image d'illustration) - Scott Olson - Getty Images North America - AFP

À la pointe en matière de protection de l'environnement, l'état de Californie souhaite intégrer sous certaines portions de route des capteurs permettant de générer du courant électrique.

Après le nucléaire, le solaire ou encore l'éolien, le trafic routier pourrait bien devenir une nouvelle source d'énergie. L'idée -très sérieuse- est actuellement débattue par les membres de la Commission de l'énergie en Californie. Comme le rapporte l'agence Associated Press, cette administration locale a décidé de débloquer 2 millions de dollars (1,7 million d'euros) pour lancer des études dans le but de savoir si la circulation automobile peut générer de l'électricité. 

Concrètement, l’université ou l’entreprise mandatée par la commission devra déterminer si la production d'électricité à partir de l'énergie mécanique libérée par les véhicules en circulation s'avère viable. Pour y parvenir, la structure choisie devra mener des tests en conditions réelles de circulation et donc implanter des cristaux piézoélectriques sous certaines portions de route. 

Bien connus des scientifiques, les capteurs piézoélectriques (utilisés familièrement comme allume-gaz) génèrent une charge électrique lorsqu’ils sont comprimés. Selon des chercheurs américains, une portion de 15 kilomètres de route connaissant un fort trafic permettrait de générer suffisamment d’électricité pour alimenter une ville de 100.000 habitants.

Vers 50% d'énergies propres en Californie à l'horizon 2030

Comme le rappelle La Tribune, la start-up israélienne Innowattech a testé au printemps 2010 un concept de route piézoélectrique à Haïfa. Son fondateur, Haim Abramovich, assurait alors qu'un tronçon d'un kilomètre de route électrique était capable de "produire jusqu'à 500 kilowatts-heure" soit de quoi "alimenter 600 à 800 maisons". À condition qu'au moins 600 véhicules par heure circulent sur les capteurs intégrés à la chaussée. Selon Associated Press cette société, mandatée en Italie pour procéder à une expérimentation similaire, est désormais sous le coup d'une procédure de liquidation.

Si la Californie parvient à trouver le bon acteur pour mener sa propre expérimentation et que les résultats de cette phase de tests sont concluants, l'état pourrait être en avance sur son programme de développement des énergies renouvelables. Fin 2016, 25% du courant électrique californien sera issu de sources renouvelables. À l’horizon 2030, la moitié de l’électricité générée en Californie proviendra de ces nouvelles sources.

Antonin Moriscot Journaliste BFMTV