BFM Business

GDF Suez s’associe avec Crédit Agricole dans l’éolien

Le parc éolien français installé était de plus de 7.500 mégawatts fin 2012.

Le parc éolien français installé était de plus de 7.500 mégawatts fin 2012. - -

L’énergéticien français va vendre la moitié des parts d’une de ses filiales dans l’éolien terrestre à Credit Agricole Assurance. L’opération permettrait à GDF Suez de réduire sa dette tout en développant les investissements.

GDF Suez s’est trouvé un partenaire dans l’éolien. Le groupe a annoncé qu’il allait céder des parts d’une de ses filiales dans l’éolien terrestre à Crédit Agricole Assurance, lundi 9 décembre. Ce rapprochement va rapporter 400 millions d’euros à GDF Suez, qui s’en servira pour réduire sa dette.

Crédit Agricole Assurance va acquérir 50% du capital de GDF Suez FEIH, une filiale qui exploite 440 mégawatts d’éoliennes terrestres en France. L’opération doit être finalisée au cours du premier trimestre 2014.

Elle doit permettre de "concilier des objectifs ambitieux de croissance industrielle et d’optimisation de sa solidité financière", explique le communiqué. "Cette transaction inaugure un partenariat de long terme ambitieux dont l’objectif est de faire croître le portefeuille d’actifs éoliens de FEIH", se félicite l’énergéticien.

Se développer dans le terrestre et le maritime

GDF Suez, qui exploite pour le moment 1.200 mégawatts d’éolien terrestre, veut augmenter sa puissance d’au moins 800 mégawatts à l’horizon 2016. Le groupe espère que le rapprochement avec Crédit Agricole Assurance permettra de développer les investissements dans le secteur.

Le groupe français est aussi candidat au second appel d’offres pour les parcs éoliens en mer, au large des côtes normandes et vendéennes. Hors France, GDF Suez possède des parcs au Portugal, en Italie, au Canada, en Australie et en Amérique Latine.

A.D.