BFM Business

Fusion des activités sous-marines de Schlumberger et Cameron

BFM Business

Le groupe de services pétroliers Schlumberger et son concurrent américain Cameron International ont annoncé qu'ils allaient fusionner leurs activités sous-marines ("subsea") au sein d'une nouvelle coentreprise dont l'entreprise franco-américaine détiendra 40% du capital.

Pour tenir compte de la différence de valeur entre les actifs apportés à la "joint-venture", baptisée OneSubsea, Schlumberger versera à Cameron une soulte de 600 millions de dollars, selon un communiqué publié conjointement par les deux groupes.

Cameron est essentiellement un groupe industriel, qui fabrique des vannes et des systèmes de contrôle des flux pour l'industrie pétrolière, alors que Schlumberger est d'abord un groupe présent dans les services.

L'exploitation de gisements en mer toujours plus éloignés et profonds nécessite des investissements toujours plus lourds dans des installations pétrolières sous-marines, apparues dans les années 70.

Ces technologies sont une alternative aux plate-formes pétrolières fixes, notamment dans les zones difficiles (eaux profondes, courants forts ou conditions météo extrêmes).

Des analystes prévoient un doublement de ce marché au-delà des 60 milliards de dollars par an (contre environ 30 milliards actuellement) d'ici cinq ans, et le voient au même niveau que l'exploitation offshore conventionnelle d'ici 2030.

BFMbusiness.com et AFP