BFM Business

Dalkia exploitera la plus grande centrale à biomasse du Canada

Les centrales thermiques à biomasse utilisent des résidus organiques ou végétaux, comme ici le bois.

Les centrales thermiques à biomasse utilisent des résidus organiques ou végétaux, comme ici le bois. - -

Le groupe français Dalkia assurera l’exploitation de la plus grande centrale à biomasse du Canada, et étudie un second projet dans le pays. A la clé: plus de 600 millions d’euros. Un succès pour l’entreprise en restructuration.

Dalkia est en cours de se séparer de ses deux actionnaires, EDF et Veolia. Mais cela n’empêche pas la société française de continuer de signer des contrats. Dalkia a ainsi annoncé, ce vendredi 15 novembre, avoir signé un contrat pour une centrale de biomasse au Canada.

L’entreprise de services énergétiques sera en charge de la conception et de l’exploitation de la centrale, à Fort Saint James, dans le sud-ouest du pays. Le contrat devrait générer plus de 600 millions d’euros de chiffre d’affaires sur trente ans. Un deuxième projet similaire est à l’étude dans le pays.

"En remportant ce contrat, Dalkia démontre son savoir-faire, son expertise et la pertinence de ses choix de développement à l'international", s’est félicité Franck Lacroix, le président de Dalkia, dans un communiqué.

Alimenter 40.000 foyers

La construction de la centrale à biomasse, assurée par l’espagnol Iberdrola, devrait créer 250 emplois, et 80 postes seront créés pour l’exploitation. Avec 307.000 tonnes de biomasse par an, la centrale aura une capacité de 40 mégawatts, de quoi alimenter en énergie 40.000 foyers.

Ce contrat reviendra à Veolia Environnement lors de la scission de Dalkia, début 2014. EDF et Veolia, les deux actionnaires du groupe, se sont mis d’accord sur une séparation des activités de la filiale. EDF récupèrera les activités en France, et Veolia Environnement celles à l’international.

A.D. avec AFP