BFM Business

Comment Internet pollue (vraiment) la planète

Les datacenters consomment plus d’1% de l’électricité mondiale.

Les datacenters consomment plus d’1% de l’électricité mondiale. - Michael Bocchieri - AFP

La digitalisation de l'économie contribue à réduire les émissions de CO2? Pas tant que ça: surfer sur le net ou envoyer un mail est en réalité aussi polluant qu’énergivore. Zoom sur cette pollution cachée.

Si Internet était un pays, il serait le cinquième grand pollueur dans le monde. En effet, les nouvelles technologies de l’Information et de la Communication (NTIC) ont à jamais bouleversé notre quotidien. On pourrait penser qu’elles répondent aux problèmes environnementaux: moins de déplacements et donc moins d'émissions de CO2, moins de papier utilisé et donc une déforestation stoppée. Mais qu'en est-il réellement? Si les moyens de communications numériques sont bel et bien virtuels, les transits entre les serveurs informatiques sont bien réels et polluent la planète. 

100 emails envoyés équivaut à 13 Aller-Retour Paris New York

Par exemple:

> Un mail simple avec une pièce-joint envoyé représente l’éclairage d’une ampoule basse consommation de forte puissance pendant 1 heure soit 24 Wh (watt/heure).

> En 1 heure, dans le monde pas moins de 10 milliards de mails sont envoyés. Soit l'équivalent de la production électrique de 15 centrales nucléaires pendant 1 heure. 

L'Agence de l'Environnement et de la Maîtrise (Ademe) a démontré que les emails professionnels qu''envoient les salariés d'une entreprise de 100 personnes génèrent chaque année 13.6 tonnes de CO2 soit 13 vols aller-retour entre Paris et New York.

Le big numérique consomme 10% de l’électricité mondiale

Et ces emails sont stockés dans les data centers. Ces derniers, très gourmands en énergie, polluent 24 heures sur 24. Les serveurs de stockage en effet, ne s’arrêtent jamais dans la mesure où ils doivent préserver les données des clients. "Les data centres sont présents pour héberger les services, les applications qui composent le nuage" admet Laurent Lefèvre, chercheur à l'INRIA (Institut national de recherche en informatique et en automatique).

Selon une étude menée par l’Université de Standford, le demi-million de data centers recensés dans le monde consommeraient 30 milliards de Wh d’électricité par an, soit l’équivalent de la production de 30 centrales nucléaires.

En outre, le cabinet américain Digital Power Group souligne qu'Internet consomme 10% de l’électricité mondiale soit l’équivalent de la production conjointe de l’Allemagne et du Japon. Laurent Lefèvre l'affirme "cette consommation électrique se traduit par une génération de gaz à effet de serre en phase d'usage".

Un requête Google c’est 10 kilos d’émissions de CO2 

Surfer sur le net, se balader de page en page sans fin c’est le propre d’Internet. Mais chaque requête correspondrait à une 10 kilos d’émissions CO2 émis.

Selon l’étude réalisée pour l’Ademe par Bio intelligence service, un internaute français effectue en moyenne, 2,6 recherches sur Internet par jour, soit 949 recherches par an.

Khadria Fouad-Djama