BFM Business

Centrales nucléaires: EDF sommé de vérifier les éléments issus du Creusot

L'Autorité de sûreté nucléaire va demander à EDF de passer en revue tous les éléments provenant de l'usine Areva du Creusot. (image d'illustration)

L'Autorité de sûreté nucléaire va demander à EDF de passer en revue tous les éléments provenant de l'usine Areva du Creusot. (image d'illustration) - Philippe Desmazes - AFP

L'Autorité de sûreté nucléaire souhaite que le premier producteur mondial d'électricité examine, d'ici la fin de l'année prochaine, les composants de ses centrales nucléaires en provenance de l'usine Areva du Creusot.

Dans un projet de décision, publié sur son site internet, le gendarme du nucléaire indique vouloir demander à "EDF l'examen de l'ensemble des dossiers de fabrication des équipements installés sur ses réacteurs en fonctionnement". Il s'agit spécifiquement "des composants d'équipements sous pression nucléaires", les pièces les plus importantes issues de l'usine bourguignonne.

"EDF doit transmettre à l'ASN le bilan de cette revue deux mois avant le redémarrage de chacun de ses réacteurs à la suite d'un arrêt pour renouvellement du combustible", indique le document. Cette revue s'étendra jusqu'à la fin de l'année 2018.

Il s'agit pour l'instant d'un projet de décision de l'ASN qui est soumis au public avant d'être validé officiellement. "Ce projet de décision n'a pas d'impact sur notre production nucléaire", a souligné de son côté EDF auprès de l'AFP.

Le fonctionnement de l'usine Areva au Creusot, en Saône-et-Loire, a été marqué de nombreuses irrégularités pendant des années après le constat d'anomalies significatives dès 2005, selon l'ASN. La production y a été interrompue en 2016 et vient de reprendre fin juillet pour la fabrication d'un élément destiné à la future centrale nucléaire d'Hinkley Point en Angleterre.

L'ASN doit encore autoriser la production de pièces destinées à la France.

A.M. avec AFP