BFM Business

Algérie : qui est visé dans l’attaque du site gazier d’In Amenas ?

L'attaque du site gazier d'In Amenas vise l'Algérie.

L'attaque du site gazier d'In Amenas vise l'Algérie. - -

Des combattants d'Al-Qaida venus du Mali ont revendiqué l’attaque du gisement gazier d’In Amenas de la compagnie britannique BP. Mais la cible est bien l’Algérie.

Une attaque et une prise d'otages ont eu lieu mercredi 16 janvier sur le site de BP- Statoil et la compagnie nationale algérienne à In aménas , en Algérie. L’attaque est revendiquée par des combattants d'Al-Qaida venus du Mali : le groupe d’Aqmi avait promis des représailles à l'engagement français au Mali. Mais les terroristes ont touché une toute autre cible. Les pétroliers étrangers ne sont pas visés.

La cible, c'est l'Algérie. Voilà le constat établi hier par un spécialiste de la région. Motif : Alger a ouvert son espace aérien à la France dans le cadre des opérations au Mali. Voilà la raison avancée hier par les activistes qui revendiquent cette attaque.

Autre hypothèse : des groupes islamistes actifs sur le territoire algérien qui auraient pu prendre le prétexte du conflit malien pour passer à l'offensive. Et viser des infrastructures pétrolières, c'est viser l'Algérie au cœur car les hydrocarbures représentent 97% des exportations totale du pays. En tous cas, si on voulait viser les intérêts français, on aurait touché un autre site car aucun groupe de l'Hexagone n'opère dans cette région.

Sidonie Watrigant