BFM Business

Edenred souhaite que le déplafonnement des tickets restaurants soit maintenu

Sur BFM Business, Bertrand Dumazy, PDG du géant français plaide également pour que le montant des titres restaurants soient augmentés.

Avec le déconfinement se profile le débranchage progressif des aides. Une d'entre-elles permet depuis un an de doubler le plafond quotidien des tickets restaurants notamment pour faciliter la vie des salariés et d'aider les restaurateurs qui maintenaient une activité.

Ce déplafonnement va-t-il encore être maintenu. Sur le plateau du Grand journal de l'éco, Bertrand Dumazy, PDG d'Edenred répond positivement. "C'est toujours d'actualité, on pourra toujours dépenser deux fois plus dans les restaurants", annonce-t-il.

Une bonne nouvelle pour les salariés et les restaurateurs qui vont pouvoir commencer à rouvrir progressivement à partir de la mi-mai.

"Si vous permettez aux Français de dépenser plus, ils le feront immédiatement"

Mais le spécialiste français des solutions transactionnelles au service des entreprises, des salariés et des commerçants veut aller plus loin. "Notre combat c'est d'augmenter la somme qui rentre pour alimenter la somme qui sort".

Il s'agit concrètement qu'employeurs et employés acceptent de payer plus pour ces titres de paiement qui sont financés à 50/50 dans les entreprises.

"Je pense que tout le monde serait ravi de pouvoir dépenser plus de manière journalière dans son ticket-restaurant. Et on sait que ça marche: quand le plafond de dépense lui est passé de 19 à 38 euros, la dépense moyenne est passée de 14 à 21 euros. Si vous permettez aux Français de dépenser plus pour les restaurateurs, ils le feront immédiatement, ils l'ont déjà prouvé", souligne Bertrand Dumazy.
Olivier Chicheportiche Journaliste BFM Business