BFM Business
Entreprises

Devant le siège d'Auchan, des élus écologistes appellent les enseignes Mulliez à quitter la Russie

Des manifestants devant le siège de l'association famille Mulliez le 14 mars 2022 à Roubaix (59)

Des manifestants devant le siège de l'association famille Mulliez le 14 mars 2022 à Roubaix (59) - BFM Lille

"Auchan, Mulliez, stop Russie", ont scandé deux conseillers généraux, des élus municipaux et une conseillère régionale EELV devant le siège de l'entreprise.

Des élus Europe Ecologie les Verts se sont rendus lundi au siège d'Auchan près de Lille pour appeler les enseignes appartenant à la famille Mulliez à cesser leurs activités en Russie en représailles à l'invasion de l'Ukraine.

"Paix, climat, même combat" ou encore "Auchan, Mulliez, stop Russie", ont scandé deux conseillers généraux, des élus municipaux et une conseillère régionale EELV.

Ils ont marché avec une poignée de militants derrière une banderole "Solidarité Ukraine". "On a vu beaucoup de groupes, y compris très capitalistes, prêts à renoncer à des profits car en terme d'image, ce n'est plus possible de rester en Russie", a souligné la conseillère régionale des Hauts-de-France Marine Tondelier.

30.000 collaborateurs et 231 magasins en Russie

"C'est le genre de choses qui peut détourner des consommateurs", a-t-elle averti, appelant à une "pression citoyenne" à défaut de changement. "Les entreprises française sont parmi les plus timides" dans leurs prises de distance avec la Russie, a souligné Guy Hannebique, militant local d'EELV. "C'est la honte", a-t-il ajouté, déplorant le "silence indécent" du gouvernement sur le sujet. Contacté par l'AFP, Auchan n'avait pas réagi lundi après-midi. L'enseigne a indiqué en interne "avoir fait le choix de ne pas quitter la Russie afin de continuer à verser les salaires et fournir de l'alimentation" à la population, a rapporté à l'AFP le délégué syndical CFDT Gilles Martin. "C'est un choix qui risque d'être de plus en plus difficile à tenir", a-t-il reconnu.

Les distributeurs français Auchan, Decathlon et Leroy Merlin, appartenant à la galaxie Mulliez, tirent une part non négligeable de leurs revenus de Russie, où ils sont bien implantés.

Auchan a indiqué compter 30.000 collaborateurs et 231 magasins en Russie, où l'enseigne a réalisé 3,2 milliards d'euros de chiffre d'affaires en 2021 - soit environ 10% de ses revenus. L'enseigne sportive Decathlon exploite 60 magasins dans ce pays. Pour le spécialiste du bricolage Leroy Merlin, la Russie, avec 36.000 salariés et 107 magasins, est le deuxième marché derrière la France et représente plus de 18% de son activité.

AKM avec AFP