BFM Business

Déconfinement: Bureau Veritas mise sur des labels pour assurer la sécurité des salariés et des clients

Le directeur général du groupe français d'inspection et de certification était invité sur BFM Business, ce mardi. L'occasion de revenir sur le déconfinement, qui s'annonce complexe pour les entreprises.

Le déconfinement tourne au casse-tête. Alors que les organisations patronales ont alerté le gouvernement pour obtenir plus de sécurité juridique, les grands groupes peuvent néanmoins s'appuyer sur Bureau Veritas, spécialiste mondial de l'inspection et de la certification. 

La vénérable entreprise, créée en 1828, a vu son chiffre d'affaires baisser de 3% au premier trimestre à 1,14 milliard d'euros, du fait de la crise liée au covid-19. Mais le groupe pourrait bien redresser la barre à la faveur du déconfinement.

Label pour l'hôtellerie

Courant avril, il s'est entendu avec le groupe hôtelier Accor pour lancer un label définissant des standards sanitaires pour l'hébergement et la restauration. Une sorte de guide opérationnel, à destination aussi des autres chaînes et des hôtels indépendants, verra ainsi le jour.

"On est contacté par beaucoup de clients pour travailler sur des labélisations ou sur des certifications, par rapport à des protocoles définis avec eux" explique Didier Michaud-Daniel, directeur général de Bureau Veritas, ce mardi sur BFM Business. "Les dirigeants sont effectivement obsédés par la sécurité, l'hygiène et la santé de leurs employés et de leurs clients. Chez Bureau Veritas, c'est notre métier."

En quoi consistent ces labels ? "Le métier de Bureau Veritas, cela va être de vérifier, par exemple, qu'on 4 m² par employé, que les masques sont portés, qu'il y a une distanciation sociale" poursuit le patron. 

Bureau Veritas peut d'ailleurs compter sur son expérience en Chine, où le groupe reste "la plus grosse société française en Chine" avec 17.000 employés. 

Thomas Leroy