BFM Business

Vidéo sur internet: pourquoi TF1 rachète MinuteBuzz

La chaîne détenue par Bouygues rachète la majorité du capital de la start-up spécialisée dans les vidéos destinées aux jeunes.

La rumeur d'une vente courrait depuis plusieurs mois. Mais elle était (dé)mentie avec aplomb par le directeur général et co-fondateur Maxime Barbier: "MinuteBuzz ne cherche pas de nouvel actionnaire. Vous devez confondre avec un de nos concurrents...", nous assurait-il lors d'un entretien téléphonique le 3 octobre. Il jurait aussi ses grands dieux ne pas avoir mandaté de banque d'affaires pour trouver un acquéreur...

En vérité, MinuteBuzz avait bel et bien mandaté la boutique Raphaël Financial Advisory, qui a fait circuler le dossier avant l'été. Et c'est finalement TF1, qui a annoncé jeudi 1er décembre le rachat de la majorité du capital de la start up. La chaîne a déclaré que le montant du rachat se situait "entre 2 et 10 millions d'euros".

Valorisé 3,3 millions d'euros

Il y a deux ans, lorsque le fonds Seventure avait pris 30,3% du capital pour 1 million d'euros, l'entreprise avait été valorisée à 3,3 millions d'euros. En 2011, MinuteBuzz avait déjà levé 300.000 euros auprès de business angels, dont Patrice Magnard et Jérôme Lascombe. En pratique, ces investisseurs extérieurs sortent aujourd'hui du capital.

MinuteBuzz n'a jamais déposé ses comptes au greffe. Mais sa présidente et co-fondatrice Laure Lefevre a assuré jeudi "être rentable depuis 3 ans". La start up ajoute viser cette année 100.000 euros de bénéfices sur un chiffre d'affaires de 5 millions d'euros. Elle affirme même viser 50 millions d'euros d'ici trois à quatre ans.

Recentrage sur la vidéo sociale

MinuteBuzz était initialement un site d'information pour les jeunes, avec des articles du genre "les premiers préservatifs imprimés débarquent en France"... Il s'est depuis recentré sur la vidéo. Il y a deux mois, il avait fait le buzz en fermant son site internet, pour diffuser ses vidéos uniquement via les réseaux sociaux comme Facebook.

Créé en 2010, la start-up était passée près du dépôt de bilan deux ans plus tard. En septembre 2014, Corinne Lejbowicz (ex PDG de LeGuide.com) avait été nommée directrice générale, mais cette pionnière du web quittera ce poste un an plus tard.

Après le rachat, MinuteBuzz prévoit de doubler ses effectifs (actuellement de 40 personnes) et de lancer début 2017 une nouvelle marque d'information destinée aux jeunes.

Doper sa présence sur le web

C'est la première acquisition sur internet depuis des années de la part de TF1, qui a besoin de doper sa présence sur le web. Le groupe, qui était le septième groupe français en audience en 2010, n'est plus aujourd'hui que le 35ème groupe, avec 8 millions de visiteurs uniques sur ordinateur en octobre, selon Médiamétrie. Le groupe a bien envisagé de grosses acquisitions (Dailymotion, Webedia, Doctissimo, AlloCiné, CCM Benchmark…), pour juger finalement excessives les valorisations demandées. Il s'est donc limité à de petites acquisitions (cf. ci-dessous).

En outre, "TF1 a un enjeu de conquête sur la cible des millenials, des 18-35 ans", insiste Sylvia Tassan Toffola, directrice générale déléguée aux opérations commerciales de TF1, lors d'une conférence de presse organisée ce jeudi.

Acquisitions et cessions de TF1 sur le web

Acquisitions
2007: embauche.com (Aronet) (0,3 million d’euros)
2008: excessif.com (1,4 million d'euros)
2011: direct-optic.fr (1,5 million d'euros)

Cessions
2007: surinvitation.com (e-commerce)
2009: 35% de Nomao (moteur de recherche)
2010: 40% dans Overblog (blogs)
2010: embauche.com (Aronet)
2011: Eurosportbet (paris sportifs)
2011: 1001 Listes (e-commerce)
2013: Place des tendances (e-commerce)

Source: TF1

Jamal Henni