BFM Business

Telefonica annonce la fusion de O2 et Virgin Media pour créer un poids lourd de 38 milliards de livres

La co-entreprise, à laquelle chaque compagnie participera à hauteur de 50%, unira Virgin Media, propriétaire du réseau internet haut débit le plus rapide du Royaume-Uni et 02.

La co-entreprise, à laquelle chaque compagnie participera à hauteur de 50%, unira Virgin Media, propriétaire du réseau internet haut débit le plus rapide du Royaume-Uni et 02. - AFP

Le géant des télécoms espagnol Telefonica a annoncé jeudi la fusion entre son opérateur télécoms britannique O2 et Virgin Media, propriété de l'américain Liberty Global, créant un poids lourd au Royaume-Uni valorisé à 38 milliards de livres (43,4 milliards d'euros).

Le géant des télécoms espagnol Telefonica a annoncé jeudi la fusion entre son opérateur télécoms britannique O2 et Virgin Media, propriété de l'américain Liberty Global, créant un poids lourd au Royaume-Uni valorisé à 38 milliards de livres (43,4 milliards d'euros).

Il s'agit de l'opération de fusion-acquisition la plus emblématique depuis l'apparition de la pandémie de nouveau coronavirus qui paralyse nombre d'économies depuis des semaines.

"La co-entreprise, à laquelle chaque compagnie participera à hauteur de 50%, unira Virgin Media, propriétaire du réseau internet haut débit le plus rapide du Royaume-Uni et O2, le plus grand opérateur mobile du pays", explique Telefonica dans un communiqué.

38 milliards de livres

"La valeur d'entreprise de l'entité combinée est estimée à environ 38 milliards de livres, en incluant les synergies", précise Telefonica dans une présentation destinée aux analystes.

Telefonica évalue le montant des synergies à 6,2 milliards de livres, tandis que "O2 est valorisée à 12,7 milliards de livres et Virgin Media à 18,7 milliards de livres", explique le communiqué de presse.

Le groupe espagnol avait confirmé lundi des informations de presse sur la tenue de discussions pour cette opération rapprochant O2, opérateur mobile, de Virgin Media, société plus diversifiée et présente dans le mobile, l'internet fixe ou le câble.

Pour Telefonica, ce mariage est l'occasion de trouver une porte de sortie pour O2, après avoir réfléchi un temps à l'introduire en Bourse.

Réduire la dette de Telefonica

"Liberty Global effectuera un paiement en liquide de 2,5 milliards de livres (2,9 milliards d'euros) pour égaliser la participation dans la co-entreprise", précise Telefonica dans la présentation aux analystes.

La transaction "doit permettre de réduire la dette nette de Telefonica de 5,5 à 5,8 milliards de livres (6,3 à 6,6 milliards d'euros), souligne le groupe espagnol, dont l'énorme dette est le gros point noir depuis des années.

Fin mars, la dette nette atteignait 38,2 milliards d'euros.

Telefonica avait dévoilé fin 2019 une réorganisation drastique de ses activités, consistant à se focaliser sur ses marchés les plus porteurs (Espagne, Royaume-Uni, Allemagne et Brésil) et à isoler au sein d'une filiale ses activités dans le reste de l'Amérique latine.

JCH avec AFP