BFM Business

Rossignol veut révolutionner la pratique du ski

Rossignol veut mettre la technologie au service du ski.

Rossignol veut mettre la technologie au service du ski. - Philippe Desmazes - AFP

Rossignol s'est allié avec le Commissariat à l'énergie atomique, pour proposer des innovations qui amèneront "de véritables ruptures dans le domaine du ski".

Skier ne sera plus jamais comme avant. C'est en tout cas ce que souhaitent le groupe Rossignol et le Commissariat à l'énergie atomique (CEA), qui ont noué un partenariat de cinq ans en recherche et développement pour mettre au point des innovations "qui révolutionneront la pratique du ski de demain", annonce l'équipementier.

"Avec ce partenariat, nous ambitionnons de dépasser les simples innovations incrémentales pour proposer des produits qui amèneront de véritables ruptures dans le domaine du ski", assure le président de Rossignol, Bruno Cercley, dans un communiqué. 

Des innovations liées aux nanotechnologies

Une trentaine d'ingénieurs et de chercheurs sont mobilisés dans le cadre de ce partenariat avec CEA Tech, le pôle recherche technologique du CEA basé comme Rossignol dans le bassin d'activités grenoblois. Leur nombre doit à terme quasiment doubler. Il n'a pas été possible d'en savoir davantage sur les nouveaux produits à venir, un porte-parole du groupe évoquant seulement "des innovations liées aux nanotechnologies", entre autres.

Les innovations seront testées par les athlètes du "team Rossignol". Rossignol et le CEA s'étaient déjà associés en matière de recherche entre 2005 et 2009 mais de manière ponctuelle, selon le fabricant de skis. Depuis 2010, Rossignol a relocalisé une partie de sa production en France, où sont employées 700 personnes sur un total de 1.200 dans le monde. Le CEA Tech réunit 4.500 ingénieurs-chercheurs qui se consacrent à l'innovation au service de l'industrie.

D. L. avec AFP