BFM Business

Quand le patron de MinuteBuzz fait disparaître ses casseroles

Maxime Barbier (DG de MinuteBuzz), Gilles Pélisson (PDG de TF1) et Laure Lefevre (présidente de MinuteBuzz) il y a un an lors du rachat de 62,9% du site par TF1

Maxime Barbier (DG de MinuteBuzz), Gilles Pélisson (PDG de TF1) et Laure Lefevre (présidente de MinuteBuzz) il y a un an lors du rachat de 62,9% du site par TF1 - TF1

SÉRIE DE NOËL: LES STARS DANS LE PRÉTOIRE. En 2014, Maxime Barbier a plagié la vidéo d'un youtubeur américain. Deux ans plus tard, il a fait un procès à un site qui rappelait ce mauvais souvenir...

En janvier 2014, Maxime Barbier publie une vidéo très romantique sur son site MinuteBuzz. Intitulée Par amour, il fait 8500 km pour passer 48 heures avec sa petite amie, elle montre le directeur général de MinuteBuzz aller de Paris à Cancun pour faire une surprise à l'élue de son coeur.

La vidéo est insérée dans une campagne de native advertising de Coca Cola sur le site de MinuteBuzz. Les couleurs de la marque entourent la vidéo, et celle-ci reprend par deux fois le slogan de la boisson gazeuse: "Des raisons d'y croire #DRDC".

"Tu devrais avoir avoir honte"

Cette vidéo rend furieux un youtubeur américain, Casey Neistat, qui écrit sur son blog: "un Français nommé Maxime Barbier a copié une de mes vidéos, le concept, l'idée, presque scène pour scène, et, par endroits, réplique pour réplique. Ensuite, il a vendu cette vidéo à Coca Cola. Et ensuite il m'a remercié sur Facebook pour l'avoir 'inspiré'".

Casey Neistat enfonce le clou sur Twitter: "il y a une différence entre l'inspiration et le vol. Tu devrais avoir honte @maximebarbier".

L'affaire s'ébruite rapidement. Le site Rude Baguette relève trois autres vidéos de MinuteBuzz fortement inspirées de Casey Neistat. Un internaute raille le plagiaire en postant une vidéo intitulée Par amitié, il traverse la ligne 13 pour l’anniversaire d’un ami. Surtout, contacté par le Monde, Coca Cola assure "ne pas savoir qu’il s’agissait d’un parfait copycat d’un américain". Maxime Barbier retire alors la vidéo, avec un message embarrassé:

"Suite à la réaction de Casey Neistat, nous avons retiré la vidéo. Ce projet n’a jamais eu pour but de le copier ou de le plagier. En voyant sa vidéo “the surprise in South Africa by Casey Neistat”, j’ai été particulièrement inspiré et cela m’a motivé pour tenter de réaliser la même folie. Casey Neistat était cité dans l’article et en description de notre vidéo comme une véritable source de bonheur pour des millions de personnes". 

Finir aux oubliettes

Maxime Barbier espère que cette histoire finira aux oubliettes, mais elle ressurgit deux ans plus tard. Un youtubeur français, Math Podcast, est à son tour pris en flagrant délit de plagiat d'un youtubeur américain. Traitant de cette affaire, certains rappellent ce qui est arrivé à Maxime Barbier. À l'instar du site influenth.com:

"Ce n'est pas la première fois qu'une vidéo d'un américain est plagiée par un français. Maxime Barbier, le cofondateur de MinuteBuzz s'était, par exemple, approprié la vidéo The surprise in South Africa de Casey Neistat, et n'avait, par la suite, pas hésité à la vendre à la marque Coca cola". 

Furieux, Maxime Barbier se souvient que la fondatrice de influenth.com, Soraya Khireddine, est une ancienne collaboratrice de MinuteBuzz. Il retrouve l'accord conclu lors de son départ: Soraya Khireddine s'y engage à "ne rien faire qui serait susceptible de nuire ou de porter atteinte à l'image de MinuteBuzz". 

Maxime Barbier met alors en demeure Soraya Khireddine de supprimer l'article qui rappelle sa mésaventure, en affirmant que cet article viole l'accord conclu avec elle lors de son départ. Face à son refus, il porte plainte contre elle devant le tribunal de commerce de Paris, réclamant le retrait de l'article, ainsi que 1.000 euros minimum pour indemniser son préjudice, et 2.000 euros pour rembourser ses frais de procédure.

Article expurgé

Finalement, trois mois plus tard, les deux parties trouvent un accord amiable pour mettre fin à la procédure. Selon cet accord, l'article n'est pas supprimé, mais il est expurgé de la phrase concernant Maxime Barbier. Ce dernier obtient aussi que l'accord reste confidentiel sous peine de pénalités. Cet accord est entériné par un jugement du tribunal. Le texte de l'accord est annexé au jugement (cf. document ci-dessous). Toutefois, Maxime Barbier oublie un détail: le jugement du tribunal étant public (notamment disponible sur le site du tribunal), l'accord confidentiel devient ainsi public...

Mais désormais, Maxime Barbier assume apparemment son geste. Le mois dernier, il a publié une vidéo où il raconte longuement cet épisode, et assure: "À moyen terme, cela peut être une expérience enrichissante. [...] C'est quelque chose qui rend plus fort". Il ajoute: "à l'époque, je ne m'étais pas excusé, car je pensais avoir fait les choses bien. Je m'étais dit que si je m'excusais, ça aurait été pire". Mais désormais, il regrette: "J'avais mis en commentaire dans la vidéo: 'inspiration de Casey Neistat'. Après coup, le premier carton aurait dû être: 'cette vidéo est inspirée de Casey Neistat'". Pour l'anecdote, la vidéo se présente sous la forme d'un dialogue avec Math Podcast, l'autre youtubeur plagiaire....

À noter que Maxime Barbier surveille visiblement de très près sa réputation sur le web. Ainsi, les posts L'histoire (vraie) de MinuteBuzz et Message adressé à Maxime Barbier, l'imposteur, publiés sur son blog par Julien Boyé, ont aussi été supprimés. Mais on peut les retrouver facilement sur le web. Contacté, Julien Boyé (co-fondateur de MinuteBuzz parti depuis) explique: "Maxime Barbier m'a demandé de retirer ces articles, et nous avons conclu un accord en ce sens". 

Interrogés, Soraya Khireddine n'a pas souhaité faire de commentaire, et MinuteBuzz n'a pas répondu.

Retrouvez les autres épisodes de la série ici.

Jamal Henni