BFM Business

Prix Goncourt: 6 à 8 millions d'euros pour son éditeur

Le lauréat du prix Goncourt voit généralement les ventes de son ouvrage exploser. Ici Marie Ndiaye, qui l'a obtenu pour Trois femme puissantes, en 2009.

Le lauréat du prix Goncourt voit généralement les ventes de son ouvrage exploser. Ici Marie Ndiaye, qui l'a obtenu pour Trois femme puissantes, en 2009. - -

Le prestigieux prix de littérature a été décerné, ce lundi 4 novembre, à Pierre Lemaitre pour "Au revoir là-haut" (Albin Michel). Depuis sa création, il aura été attribué 110 fois, et aura décuplé les ventes de ses lauréats.

Le prestigieux prix Goncourt a finalement été décerné, ce lundi 4 novembre, à Pierre Lemaitre pour son ouvrage "Au revoir là-haut".
Il remporte ainsi un sésame qui rapporte peu en lui-même, mais beaucoup en notoriété, et donc en ventes. La preuve par les chiffres.

> 110 ans, c'est l'âge du prix littéraire créé par Edmond de Goncourt décerné pour la première fois en 1903.

> Six à huit millions d'euros, c'est le chiffre d'affaires que génère l'obtention du Goncourt pour la maison d'édition du lauréat. Le prix permet de vendre en moyenne 300.000 à 400.000 exemplaires. Il faut ajouter les traductions, parce qu'un Goncourt s'exporte très bien, et la vente en format poche.

> 10 euros de prime pour le lauréat du prix Goncourt. C'est peu, mais toujours mieux que le Renaudot (attribué à Yann Moix pour "Naissance) ou l'Interallié, où l'auteur ne touche… rien du tout.

> 1 million d'euros: c'est ce que récupère immédiatement l'auteur qui reçoit le Prix Nobel de littérature, celui qui rapporte le plus. Vient ensuite le Grand Prix du Roman de l'Académie française et sa prime de 7.500 euros, puis le Prix Médicis et ses 1.000 euros.

> Décuplées, les ventes de l'ouvrage qui a reçu le prix. Le Goncourt, par exemple, multiplie en moyenne par 9 les ventes de l'œuvre primée, le Renaudot par 7, selon une étude GFK parue en 2012.

> 37: c'est le nombre de prix Goncourt attribué à des auteurs édités par Gallimard, de loin la première sur le podium. Sur la deuxième marche du podium, Grasset, qui a raflé 17 fois la mise, puis Albin Michel, avec 11 auteurs primés.

> 700.000 exemplaires: c'est le meilleur tirage de l'histoire pour un roman l'année de l'obtention du prix Goncourt. C'est pour L'Amant, de Marguerite Duras, aux éditions de Minuit, primé en 1984. Suivent Les champs d'honneur (Minuit), de Jean Rouaud, avec 600.000 exemplaires en 1990, et Les Bienveillantes (Gallimard), de Jonathan Littell, qui en a écoulé 503.000 exemplaires en 2006.

N.G.