BFM Business

Pourquoi les théâtres se mettent à diffuser de la pub comme les cinémas

Huit théâtres parisiens diffusent depuis quelques jours des publicités avant les représentations. Une initiative d’une agence de pub parisienne plébiscitée par des théâtres privés qui cherchent à diversifier leurs sources de revenus.

De la publicité au théâtre. C’est ce qu’ont pu voir certains spectateurs depuis quelques jours dans la capitale. C’est une initiative de la petite agence de pub parisienne ODW qui a eu l’idée il y a quelques mois de proposer ce projet à des salles de théâtre. Alors comment ça marche ? Il ne s’agit évidemment pas de faire réciter des slogans publicitaires aux acteurs sur scène ! L’agence propose une installation complète qui comprend un grand écran fixé au-dessus de la scène, un projecteur haute-définition ainsi qu’un boîtier qui permet au régisseur de lancer lui-même les pubs. Une installation qui coûte tout de même entre 20 et 80.000 euros mais que l’agence offre aux théâtres qui souhaitent s’équiper.

Comme au cinéma les spectateurs auront droit à leur écran publicitaire. Petite différence tout de même, la page est beaucoup plus courte: pas plus de quatre minutes contre un gros quart d’heure dans les salles obscures. L’agence de pub qui a conçu le projet prend beaucoup de précaution pour ne pas brusquer le monde de la culture qui pourrait voir d’un mauvais œil l’intrusion publicitaire. Elle ne veut que des annonceurs haut de gamme comme des marques automobiles ou des banques - Vous n’aurez pas le droit à la pub pour la pizzeria du quartier. Et la séquence mettra aussi en valeur la programmation du théâtre avec la diffusion de bandes-annonces pour de futurs spectacles. L’idée, c’est aussi de faire la promotion de petits spectacles qui n’ont pas les moyens de se payer les affiches publicitaires dans le métro.

Diversifier des revenus en baisse

Actuellement huit théâtres parisiens se sont laissé tenter. Il y a par exemple le théâtre de l’Apollo, le Palais des glaces ou celui des Feux de la Rampe. Mais l’agence veut accélérer le déploiement à Paris mais aussi en Province. D’ici juin, on verra des pubs dans des théâtres à La Rochelle, à Marseille, à Avignon ainsi qu’au Colisée de Roubaix qui est actuellement avec 1600 places le plus grand théâtre de France.

Et pour le moment, l’accueil des salles est plutôt positif. Il faut dire que le milieu des salles de théâtre privées voit depuis quelques années ses subventions fortement amputées. Et si la fréquentation est repartie à la hausse en 2017, le prix moyen de la place lui chute depuis plusieurs années. Il est actuellement de 25 euros contre 32 encore en 2010. Il faut donc pour ces salles trouver de nouvelles sources de financement comme la pub. Une source pas si nouvelle d’ailleurs. Les plus anciens se rappellent peut-être que jusque dans les années 70, de nombreux théâtres diffusaient déjà de la pub. C’était à l’époque des projectionnistes qui lançaient les spots comme au cinéma. Un dispositif coûteux qui avait fini par être abandonné.

Frédéric Bianchi
https://twitter.com/FredericBianchi Frédéric Bianchi Journaliste BFM Éco