BFM Business

Metronews va supprimer sa version papier

-

- - Jacques Demarthon - AFP

TF1, propriétaire de Metronews, a annoncé qu'il comptait mettre fin à la version papier du quotidien. 60 postes vont être supprimés.

La tempête traversée par la presse gratuite vient de faire une nouvelle victime. Le groupe TF1, propriétaire de Metronews, a ainsi indiqué ce jeudi 21 mai qu'il allait supprimer la version papier du quotidien, frappé par "la "crise du marché publicitaire".

Le projet de TF1 "impliquerait la cessation de la parution du journal Metronews sur papier et entraînerait la suppression de 60 postes", écrit le groupe dans un communiqué, en précisant souhaiter privilégier "le reclassement interne" au sein de TF1, "afin de réduire le nombre de licenciements".

La première chaîne maintiendrait toutefois l'activité digitale du média "avec l'objectif de développer les positions déjà acquise par la marque, capitalisant ainsi sur les investissements effectués dans ce domaine".

TF1 précise que le plan d'accompagnement des salariés sera négocié "avec les partenaires sociaux dans les prochaines semaines".

10 millions d'euros de pertes en 2014

Détenu à 100% par TF1 depuis 2011, Metronews a enregistré plus de 10 millions d'euros de pertes en 2014, selon le groupe.

A l'origine du lancement de la presse gratuite en France en 2002, le titre est aujourd'hui le 3e journal gratuit du pays (derrière 20 Minutes et Direct Matin) avec 744.988 exemplaires diffusés en moyenne chaque jour en 2014, quasi stable (+0,2%) sur un an.

En janvier dernier 20 minutes avait pour sa part annoncé la suspension de la parution du quotidien le mardi, pendant "les périodes creuses" de janvier et février. Il s'agissait alors de s'adapter à la faible demande du marché publicitaire.

Y.D. et J.M. avec AFP