BFM Business

Marc Dorcel affole les réseaux avec sa campagne Facebook

-

- - Marc Dorcel

"À l'occasion de la Saint-Marc, la société de production de contenus pour adultes propose un accès gratuit à ses programmes durant 60 jours... à condition de s'appeler Marc sur Facebook."

Marc Dorcel numéro 1 des TT. La société de production était ce 25 avril en tête des trending topics (TT), soit les sujets les plus évoqués du jour sur Twitter. Et comment la société de production de films X a-t-elle réussi à se faire une place entre la mort de Billy Paul, celle de l'animateur radio Momo ou encore les dernières extravagances de chirurgie esthétique de la chanteuse Lil Kim? En lançant une amusante campagne marketing sur Facebook. À l'occasion de la Saint-Marc, la société offre à ceux qui s'appellent Marc un accès gratuit de 60 jours à sa plateforme de vidéo en streaming DorcelClub, sorte de "Netflix" à la sauce Dorcel. Un cadeau d'une valeur de 60 euros, (l'abonnement coûte 30 euros par mois). 

Mais là où c'est amusant, c'est que même les "non-Marc" peuvent en profiter. Il leur suffit d'aller dans les paramètres Facebook et de changer de prénom pour l'occasion. Sur le site MarcouRien spécialement créé pour l'occasion, l'actrice Anna Polina explique aux amateurs comment s'y prendre. Il suffit donc de s'appeler Marc pour la création du compte mais ensuite vous pouvez reprendre votre prénom. "Dorcelclub.com n’est plus lié à votre compte Facebook", précise la société de production. Et il n'y a pas d'engagement au-delà de la période d'essai de 60 jours. "Nous ne demandons pas de données bancaires, il n’y a donc pas d’abonnement automatique, explique-t-on chez Dorcel. L’accès est simplement coupé après les 60 jours."

Un joli coup de com' conçu en partenariat avec l'agence Marcel qui s'inspire d'une opération similaire imaginée en 2013 par l'agence TBWA pour la marque de bière belge Maes. Il s'agissait à l'époque de changer son nom de famille en Maes pour recevoir un pack de bière à domicile. Une campagne qui avait à l'époque permis au deuxième brasseur belge de gagner en notoriété en engrangeant 75.000 nouveaux abonnés Facebook en une journée.

L'objectif de Dorcel est un peu différent. Si la société de production ne souffre pas trop d'un déficit de notoriété, elle cherche en revanche à convaincre les amateurs de contenus adultes à s'inscrire sur ses plateformes payantes alors que le gros du contenu consulté se fait de plus en plus sur des plateformes gratuites de type Pornhub et XTube. "Or sur ces plateformes, on trouve énormément de nos contenus piratés, se désolait le 12 avril dernier sur BFMBusiness Gregory Dorcel, le directeur général de la société. Et nous ne pouvons rien faire car il s'agit de sociétés off-shore." En permettant d'accéder gratuitement à l'ensemble de ses contenus, Dorcel espère donner le goût du "contenu de qualité" aux amateurs de X. Qu'ils s'appellent Marc ou autrement.

Frédéric Bianchi