BFM Business

Les touristes ont boudé Paris en 2016

La fréquentation touristique a connu une baisse de 6% cette année, selon les estimations de l'Office du tourisme de la capitale. Les touristes étrangers ont particulièrement contribué au phénomène.

La fréquentation touristique à Paris a baissé de 6% cette année par rapport à 2015, et jusqu'à 10% pour les étrangers, a annoncé lundi l'Office du tourisme et des congrès de Paris, qui lie essentiellement ce recul à la menace d'attentats.

Dans le détail, le tourisme de loisir a davantage souffert que le tourisme d'affaires, qui a enregistré une hausse de 28% de nuitées hôtelières entre janvier et septembre 2016, signe d'une "reprise économique en France et en Europe".

Le marché des touristes français a fortement contribué à limiter la baisse de la fréquentation sur l'année, avec une chute de 2% seulement des arrivées hôtelières dans le Grand Paris sur l'année, contre 10% pour celles des étrangers.

Vent d'optimisme

"Avec la tenue de la COP21 et de l'Euro de football, la destination Paris a démontré qu'elle était capable dans un contexte sécuritaire difficile d'organiser avec succès des événements d'envergure", souligne l'Office du tourisme dans un communiqué.

Les professionnels voient des raisons d'espérer pour l'année qui vient dans le sillage d'un retour de la croissance en Chine, au Proche-Orient, en Belgique ou encore aux États-Unis.

Ces données "permettent d'envisager avec un certain optimisme, sauf évidemment nouvel événement sécuritaire significatif, le retour de la fréquentation touristique à Paris à son niveau d'avant 13 novembre 2015, dans le courant du 1er semestre 2017".

Selon Jean-François Martins, adjoint au Tourisme de la maire de Paris Anne Hidalgo, interrogé par l'AFP, "nous avons encore des mois de reconquête devant nous mais nous avons une petite inversion de la courbe ces derniers mois".

L'élu note qu'en novembre, le taux d'occupation des hôtels n'est que de -1,9 point sur un an et que les mots clefs de recherche "visit" et "Paris" sur internet a progressé de 9 points. "Nous ne sommes vraiment pas loin de retrouver des taux comparables à 2014. Il faut continuer à investir", a-t-il dit.

Y.D. avec agences