BFM Business

Les chaînes de la TNT perdent de plus en plus d'argent

TMC, malgré l'arrivée de "Quotidien" en septembre 2016, a vu son chiffre d'affaires reculer en 2016

TMC, malgré l'arrivée de "Quotidien" en septembre 2016, a vu son chiffre d'affaires reculer en 2016 - TF1 Christophe Chevalin

Les pertes des nouvelles chaînes lancées sur la TNT depuis 2005 ont globalement augmenté de 37% en 2016. C8, W9, CNews, NT1, C Star, RMC Découverte et Chérie 25 s'éloignent de l'équilibre.

La télé rend fous les animateurs, mais elle rend aussi fous les propriétaires de chaînes. Au lieu de se réduire, les pertes des nouvelles chaînes lancées sur la TNT (télévision numérique terrestre) depuis 2005, se creusent encore et encore. L'équilibre, au lieu de se rapprocher, s'éloigne. En 2016, les chaînes privées diffusées gratuitement ont perdu collectivement 209 millions d'euros, selon une étude du CSA (Conseil supérieur de l'audiovisuel). Certes cela est dû pour partie à l'arrivée en gratuit de LCI, qui a perdu à elle seule 38,6 millions d'euros en 2016.

Mais, sans compter la chaîne d'informations du groupe TF1, les pertes des chaînes TNT ont quand même augmenté de 37% en 2016. "Cela est essentiellement dû à la détérioration des chaînes du groupe Canal Plus", analyse le gendarme de l'audiovisuel. En effet, selon les résultats chaîne par chaîne que nous avons réunis (cf ci-dessous), les pertes de C8 ont augmenté de 67%, celles de CStar ont doublé, et celles de CNews ont triplé...

Mais quatre autres chaînes ont aussi creusé leurs pertes en 2016: W9, NT1, RMC Découverte et Chérie 25. Pire: TMC, qui était auparavant rentable, est tombée dans le rouge, notamment à cause du recul de 3% de son chiffre d'affaires.

Dans le cas de C8, l'augmentation des pertes est due au contrat très généreux accordé à Cyril Hanouna. Pour TMC et NT1, la nouvelle équipe dirigeante de TF1 a décidé de dépenser un peu plus d'argent pour lancer de nouvelles formules. 

Chiffre d'affaires en recul

Seulement trois chaînes parmi les concurrents des chaînes historiques sont bénéficiaires: BFMTV (propriétaire de ce site web), Gulli et 6Ter (qui est passée dans le vert en 2016).

Les autres chaînes restent donc déficitaires, mais réduisent leurs pertes et se rapprochent donc de l'équilibre. Toutefois, chez NRJ 12, cela se fait en sacrifiant le chiffre d'affaires, qui recule de 7%. La chaîne du groupe NRJ est, avec TMC, la seule chaîne à voir leur chiffre d'affaires reculer. Globalement, les recettes publicitaires nettes des chaînes TNT ont augmenté de +8%, selon le CSA.

"Ces résultats sont logiques, analyse un patron de chaîne. La concurrence sur la TNT est de plus en plus forte, avec six nouvelles chaînes en 2012, puis deux nouvelles en 2016. En face, le gâteau publicitaire à se partager reste à peu près de même taille. Dès lors, faire croître son audience -et par là son chiffre d'affaires- est devenu très difficile, même en investissant plus lourdement dans ses programmes".

421 millions d'euros de pertes cumulées pour C8

Au final, la palme de la chaîne la plus mal gérée revient à C8, qui est certes devenue la chaîne TNT la plus regardée, mais au prix de pertes importantes: 421 millions d'euros cumulés depuis sa création. La médaille d'argent revient à NRJ 12, avec 182 millions d'euros de pertes cumulées. Ces deux chaînes n'ont jamais gagné un euro, tout comme CStar. À l'autre extrémité, les chaînes les mieux gérées sont W9 et TMC, dont le bilan financier est globalement positif, c'est-à-dire que les bénéfices ont fini de rembourser les pertes subies au démarrage.

Enfin, parmi les six nouvelles chaînes en haute définition lancées il y a cinq ans, la mieux gérée est RMC Découverte (avec seulement 12 millions d'euros de pertes cumulées) et la moins bien gérée est L'Équipe (avec 75 millions d'euros de pertes cumulées).

Interrogé, TF1 explique que les résultats de ses chaînes ne doivent pas être pris individuellement, mais collectivement: "TF1 développe une stratégie multi-chaînes. Il n’y a donc pas de publication des résultats par chaîne, comme il n’y a pas de publication des coûts de programmes par chaîne".

TF1 rebaptise ses chaînes TNT

Dans son étude, le CSA souligne que les chaînes TNT du groupe TF1 (TMC, NT1, HD1, LCI) ne sont pas parvenues à compenser l'érosion de la chaîne TF1, ni en chiffre d'affaires (-15% pour le groupe depuis 2006) ni en audience (-4,2% pour le groupe).

La filiale de Bouygues, qui avait tendance à brider ses chaînes TNT pour ne pas cannibaliser la chaîne mère, a changé de stratégie il y a deux ans. Elle a d'abord relancé TMC à la rentrée 2016, avec notamment l'arrivée de Quotidien de Yann Barthès.

Prochaine étape fin janvier, avec le changement de nom des autres chaînes. NT1 devient TFX, chaîne de divertissement visant les 15-34 ans. HD1 est rebaptisé TF1 Séries Films, visant les 25-59 ans et les femmes. "Une identité et un positionnements très clairs sont une des clefs essentielles du succès", a assuré mardi 9 janvier le directeur général adjoint chargé des contenus Ara Arpikian, assurant que cette relance se faisait "sans dépenses inconsidérées et dans un contrôle strict des investissements".

Les résultats chaîne par chaîne (en millions d'euros)

C8 (groupe Canal Plus)

Chiffre d'affaires
2014: 129,5
2015: 135,8
2016: 150,9

Résultat net

2014: -24
2015: -30,1
2016: -50,3
2005-16 (cumul): -421

W9 (groupe M6)
Chiffre d'affaires
2014: 88,1
2015: 84
2016: 86

Résultat net
2014: +3,5
2015: -2,3
2016: -3,7
2005-16 (cumul): +12

TMC (groupe TF1)
Chiffre d’affaires
2014: 84,9
2015: 88,7
2016: 86,3

Résultat net
2014: -4,8
2015: +1,4
2016: -1,4

NT1 (groupe TF1)
Chiffre d'affaires
2014: 49,9
2015: 60,9
2016: 66

Résultat net
2014: -7,2
2015: -7,8
2016: -13,4
2010-16 (cumul): -32

NRJ 12 (groupe NRJ)
Chiffre d'affaires
2014: 64,9
2015: 63,4
2016: 59,1

Résultat net
2014: -42,1
2015: -22,5
2016: -19,5
2005-15 (cumul): -182

BFMTV (groupe SFR)
Chiffre d'affaires
2014: 67,8
2015: 67,3
2016: 75,9

Résultat net
2014: +7,5
2015: +4,6
2016: +6,3
2005-15 (cumul): -32

CNews (ex-ITélé, groupe Canal Plus)
Chiffre d'affaires
2015: 40,1
2016: 46,7

Résultat net
2015: -11,3
2016: -31,9
2008-2016 (cumul): -73 (résultat d'exploitation)

CStar (groupe Canal Plus)
Chiffre d'affaires
2014: 35,5
2015: 35,2
2016: 39,1

Résultat net
2014: -4,1
2015: -4,9
2016: -10,1
2005-11 & 2014-16 (cumul): -94 (résultat d'exploitation)

Gulli (groupe Lagardère)
Chiffre d'affaires
2014: 44,5
2015: 47,4
2016: 48,1

Résultat net

2014: +3,1
2015: +7,1
2016: +7,2
2006-16 (cumul): -17

HD1 (groupe TF1)
Chiffre d'affaires
2014: 20,6
2015: 27,9
2016: 30,8

Résultat net
2014: -12,7
2015: -13,3
2016: -8,2
2012-16 (cumul): -50

L'Equipe (groupe Amaury)
Chiffre d'affaires (hors échanges)
2013: 6,8 (hors refacturations)
2014: 11,9 (hors refacturations)
2015: 15,5 /16,8 (hors refacturations)
2016: 20,8

Résultat d'exploitation
2013: -19,6
2014: -20,8
2015: -19
2016: -15
2013-16 (cumul): -75

6Ter (groupe M6)
Chiffre d’affaires
2014: 16
2015: 27,7
2016: 37,5

Résultat net
2014: -11,9
2015: -4,2
2016: +3
2012-16 (cumul): -28

Numéro 23 (groupe SFR)
Chiffre d'affaires
2013: 8,6
2014: 14,4
2015: 18,3
2016: 18,5

Résultat net
2013 : -8,7
2014 : -9,9
2015: -10,1
2016: -6,7
2013-16 (cumul): -36

RMC Découverte (groupe SFR)
Chiffre d'affaires
2014: 16,4
2015: 27,3
2016: 32,7

Résultat net

2014: -4,3
2015: -1,4
2016: -2,3
2012-16 (cumul): -14

Chérie 25 (groupe NRJ)
Chiffre d'affaires
2014: 9,4
2015: 9,6
2016: 14,3

Résultat net

2014: -2,8
2015: -9,5
2016: -23,1
2012-16 (cumul): -56

LCI (groupe TF1)
Chiffre d'affaires
2016: 13,7

Résultat net

2016: -36,8

Sources: registre du commerce, BFM Business

Jamal Henni