BFM Business

Le contrat en or de Cyril Hanouna creuse les pertes de C8

En 2017, C8 a vu son chiffre d'affaires reculer d'environ 10% et ses pertes se creuser de 50%, notamment à cause de l'application du contrat mirifique obtenu par Cyril Hanouna.

En 2015, Cyril Hanouna décrochait le jackpot. Sa société de production H20 signait avec C8 un contrat de 50 millions d'euros par an, contre 19 millions auparavant. Ce contrat de cinq ans est entré en vigueur mi-2016, et a donc pris tout son effet sur l'année 2017. 

L'impact sur les résultats de C8 est très net. Les dépenses de programmes de la chaîne TNT ont augmenté de +46% par rapport à 2015. Conséquence: les pertes ont explosé l'an passé, atteignant la somme record de 75 millions d'euros, à en croire les comptes sociaux déposés par C8 au greffe du tribunal de commerce. Jamais la chaîne n'a perdu autant d'argent depuis sa création en 2005...

Les marges plantureuses de TPMP

Toutefois, Touche pas à mon poste, l'émission phare de Cyril Hanouna, est en elle-même très rentable. Officiellement, chaque émission est facturée 80.000 euros, soit près de 18 millions d'euros par an. En face, elle représente la moitié des ressources publicitaires de la chaîne, selon Publicis Media, soit une soixantaine de millions d'euros. 

En revanche, les autres émissions produites par Cyril Hanouna dans le cadre de son contrat (cf liste ci-dessous) sont visiblement moins rentables. La plupart d'entre elles n'ont pas été reconduites, faute d'audience...

Premier recul du chiffre d'affaires

Toutefois, l'explosion des pertes de C8 a d'autres explications de moindre ampleur. D'abord, le chiffre d'affaires a reculé d'environ 10% (*), alors qu'une hausse de +23% avait été budgétée à l'origine. Là encore, c'est la première fois que le chiffre d'affaires recule depuis la création de la chaîne...

Ce recul du chiffre d'affaires a plusieurs causes. D'abord, un tassement de la part d'audience, qui a reculé de 0,1 point l'an dernier. Ensuite, un canular jugé homophobe de Cyril Hanouna diffusé en mai 2017 a fait fuir moult annonceurs. Enfin, en juin 2017, le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) a suspendu la publicité durant trois semaines suite à d'autres dérapages de l'animateur. A elle seule, cette suspension a coûté 1,5 millions d'euros, selon le CSA (pour sa part, C8 a chiffré le manque à gagner à 9,5 millions d'euros auprès du Conseil d'Etat). 

Enfin, les pertes ont aussi été creusées par l'amende de 3 millions d'euros infligée par le CSA suite au canular homophobe.

Objectif hors d'atteinte

Depuis le début de l'année 2018, l'audience de la chaîne détenue par Canal Plus reste en léger recul. Mais les audiences de TPMP sont stables par rapport à l'année précédente, et sont repassées devant celles de son grand rival Quotidien sur TMC.

Toutefois, l'objectif assigné en interne pour 2019 (doubler l'audience de C8) semble désormais hors de portée. De même que les 8% visés par le principal actionnaire Vincent Bolloré. 

Contrat en or renégocié

Parallèlement, le contrat en or de Cyril Hanouna a été renégocié. En effet, la chaîne appartenant à Canal Plus s'est rapidement aperçue qu'elle aurait du mal à commander pour 50 millions d'euros par an d'émissions à Cyril Hanouna. Dans ses comptes 2016, elle a passé une provision de 10 millions d'euros correspondant à ce risque.

Parallèlement, la chaîne a entrepris de renégocier le contrat, de façon à pouvoir étaler les commandes dans le temps. L'issue de cette renégociation n'est pas connue. Tout juste sait-on qu'en novembre a été annoncée une prolongation de deux ans du contrat, soit jusqu'à mi-2023. 

Contactés avant parution, le porte-parole de H2O n'a pas souhaité faire de commentaire officiel, et Canal Plus n'a pas répondu. 

Mise à jour: dans le Parisien du 6 juin, un dirigeant de Canal Plus explique que:
-C8 sera à l'équilibre d'ici 3-4 ans
-70% du contrat avec H2O porte sur C8, les 30% restants concernant la fourniture d'émissions à d'autres chaînes appartenant au groupe Canal Plus
-le contrat a été renégocié pour la saison 2017-2018, avec une extension des droits et un engagement autour de 40 millions d'euros par an

Dans Touche pas à mon poste du 6 juin, Cyril Hanouna a précisé que:
-le coût de grille de C8 est de 120 millions d'euros par an
-la hausse du coût de grille est due à l'arrivée de Thierry Ardisson (en septembre 2016) et de William Leymergie (en septembre 2017)
-TPMP coûte 80.000 euros par émission, soit moins que Quotidien (110.000 euros)
-la suspension de la publicité imposée par le CSA a coûté 10 à 15 millions d'euros
-les autres productions H2O comme C'est que de la télé, Ici c'est Lemoine, Strike ont réalisé cette saison de bonnes audiences et continuent
-le contrat d'H20 expirait en 2020 et a été prolongé d'un an. Dans cette année supplémentaire, Cyril Hanouna continuera à être producteur mais "peut être pas animateur" de TPMP: "on a pris des sous des années qui restaient pour pouvoir faire une année de plus, mais peut être sans moi à la tête des émissions"

(*) le chiffre d'affaires de C8 a reculé de -25% en 2017 selon les comptes sociaux. Toutefois, l'essentiel de ce recul provient d'une comptabilisation différente de la commission versée à la régie publicitaire de Canal Plus. Corrigé de cet effet, le recul du chiffre d'affaires peut être estimé à -10% (cf détail ci-dessous). 

Les émissions produites par H20 pour C8

Touche pas à mon poste
C que de la télé
Strike (prime time)
La grande rassrah (prime time)
La magie selon Gueny (prime time)
Ici c'est Lemoine (prime time)
La scoumoune (projet de prime time)
Les ombres rouges (fiction en tournage)
La soirée de l'info (documentaire)
TPMP le jeu
Family battle
Il en pense quoi Camille
L'oeuf ou la poule
Derrière le poste
Touche pas à mon sport
Pour nous c'est cadeau
Big buzz quiz
La folie des boys band (documentaire)
La folie Disneyland Paris (documentaire)

NB: les émissions en italique ne sont plus à l'antenne

NB: H2O produit aussi des émissions pour Canal Plus (Hanounight Show), CStar (Show le matin, Le van, le Repley de la semaine) ou Comédie+ (La grosse émission).

Les résultats de C8

Part d'audience (en %)
2012: 2,3
2013: 3,2
2014: 3,3
2015: 3,4
2016: 3,4
2017: 3,3
2018 (5 mois): 3,2

Chiffre d'affaires (en millions d'euros)*
2012: 57
2013: 106,3 dont publicité 98,7
2014: 129,5 dont publicité 113,9
2015: 135,9 dont publicité 120,9 (94 hors commissions)
2016: 150,9 dont publicité 138,5 (107,9 hors commissions)
2017: 112,9 dont publicité 97,9 hors commissions

Dépenses d'achat de programmes (en millions d'euros)
2013: 53,5
2014: 72,8
2015: 79,6
2016: 103,4
2017: 115,9

Résultat net (en millions d'euros)
2012: -62,4
2013: -32,7
2014: -24
2015: -30,1
2016: -50,3
2017: -75,5

Source: Médiamétrie, comptes sociaux

*la commission versée à la régie de Canal Plus est déduite du chiffre d'affaires depuis 2017

Jamal Henni