BFM Business

La vie d'Adèle reste interdit aux moins de 12 ans

Les scènes de sexe entre les deux héroïnes au coeur d'une bataille juridique

Les scènes de sexe entre les deux héroïnes au coeur d'une bataille juridique - Wild Bunch

Votre chapo ici

Après avoir visionné de près les scènes de sexe très hot entre Léa Seydoux et Adèle Exarchopoulos, les vénérables juges du Conseil d'État ont tranché. La vie d'Adèle doit seulement être interdit aux moins de 12 ans.

Lors de la sortie du film, en 2013, le film avait été interdit aux moins de 12 ans. Mais cela avait été contesté par l'association catholique Promouvoir. D'abord, devant le tribunal administratif de Paris, qui l'avait déboutée. Puis devant la cour administrative d'appel, qui lui avait donné raison le 8 décembre 2015 -une décision qui avait provoqué l'émoi dans le 7ème Art. Le ministère de la Culture (qui accorde les visas) avait alors décidé de porter l'affaire devant le Conseil d'État. La plus haute juridiction française a rendu son verdict ce mercredi 28 septembre, et cassé l'arrêt de la cour d'appel, qui devra donc revoir sa copie.

Sexe non simulé

Pour les juges du Palais royal, "les scènes de sexe en cause sont exemptes de toute violence et filmées sans intention dégradante. Elles s'insèrent de façon cohérente dans la trame narrative globale de l'oeuvre, d'une durée de près de trois heures, dont l'ambition est de dépeindre le caractère passionné d'une relation amoureuse entre deux jeunes femmes". 

Rappelons que le ministère de la Culture a promis de prendre un décret pour assouplir les critères d'octroi des visas, et notamment ne plus interdire aux moins de 18 ans les scènes de sexe non simulé, comme c'est le cas actuellement. 

Jamal Henni