BFM Business

La fusion Publicis-Omnicom validée aux Etats-Unis

Les patrons de Publicis et Omnicom ont annoncé la fusion de leurs groupes en juillet 2013.

Les patrons de Publicis et Omnicom ont annoncé la fusion de leurs groupes en juillet 2013. - -

Les autorités américaines n'ont pas délivré d'objection au mariage des deux géants de la publicité, ont-ils annoncé ce vendredi 1er novembre. Une nouvelle étape franchie en vue de cette méga-fusion.

Encore une brique de posée pour construire la leader mondial de la publicité. Publicis et Omnicom ont annoncé, ce vendredi 1er octobre, n'avoir reçu aucune objection de la part des autorités américaines à leur projet de fusion.

La deuxième agence mondiale, Omnicom, et la troisième, Publicis, présidée par Maurice Levy, annoncent "l'expiration du délai d'examen de la fusion précédemment annoncée de Publicis Groupe et Omnicom, prévu par le Hart-Scott-Rodino Antitrust Improvements Act of 1976, tel qu'amendé ("HSR")", indiquent-ils dans un communiqué.

Obtenir l'approbation des actionnaires

Ils rappellent également avoir obtenu les autorisations nécessaires au Canada, en Inde et en Turquie, après l'Afrique du Sud et de la Corée du Sud.

Mais la fusion reste conditionnée à "d'autres autorisations réglementaires et à l'approbation des actionnaires des deux groupes", ajoutent-ils, sans donner plus de précision.

L'action Publicis était en hausse à la Bourse de Paris, vendredi après-midi, après cette annonce, alors que le CAC 40 était orienté à la baisse.

N.G. avec agences