BFM Business

La Chine installe une petite mer dans le plus grand bâtiment du monde

-

- - STR -AFP

C’est une station balnéaire totalement artificielle située à 1.000 km des côtes. On peut y passer des vacances au bord d'une plage en regardant danser les vagues. Un projet pharaonique qui correspond au goût chinois.

Du jamais vu à Chengdu, cette province située à plus de 1.000 kilomètres des côtes les plus proches. Jusque là, pour voir la mer, ses habitants devaient traverser le pays. Désormais, ils n’ont qu’à se rendre près de chez eux dans le "New Century Global Center" qui, en trois ans, est devenu le symbole de Chengdu, capitale de la province du Sichuan dans le sud-ouest de la Chine.

Sa taille en impose: 100 mètres de haut pour une superficie total de 176 hectares, soit quatre fois la taille du Vatican, trois fois celle du Pentagone ou à peine moins que la Principauté de Monaco.

Devenir un jour la "Silicon Valley" chinoise

À l’intérieur de cet univers, des commerces et des restaurants, des cinémas des installations sportives, un parc de loisirs et cette plage de 400 mètres de long avec des vagues artificielles qui soulèvent les foules d'estivants et sur lesquelles les surfeurs prennent des rouleaux.

On en oublierait presque l’armature métallique et vitrée du bâtiment pourtant très visible, mais prisé par les femmes chinoises qui veulent avant tout se protéger du soleil par crainte de bronzer. Le soleil est remplacé par un toit de LED. Et pour assister aux couchers de soleil, un écran géant de 150 mètres sur 40 fait le bonheur des vacanciers.

Tout cela a bien évidemment un coût que les autorités chinoises rechignent à communiquer avec précision. Selon les médias, le gouvernement local aurait dépensé plus de 6 milliards de dollars dans ce bâtiment. La ville est reliée par le chemin de fer à l'Europe et son ambition est de devenir une "Silicon Valley" chinoise.

P.S. avec AFP