BFM Business

L'arbre de Noël, un indétrônable de la vie en entreprise

Si la venue du Père Noël, et la distribution de cadeaux, enchantent en premier lieu les enfants, ce sont surtout leurs parents qui sont visés

Si la venue du Père Noël, et la distribution de cadeaux, enchantent en premier lieu les enfants, ce sont surtout leurs parents qui sont visés - John Macdougall- AFP

Même si cette fête est destinée aux enfants, les entreprises espèrent au travers de cet événement renforcer la cohésion de leurs équipes et les fidéliser. Plus que jamais cette année, elles ont décidé d'investir dans son organisation.

Si dans une entreprise, une seule fête est organisée dans l'année, c'est assurément l'arbre de Noël qui est privilégié. 85% des élus de CE programment un événement à cette occasion. Car si la venue du Père Noël, et la distribution de cadeaux, enchantent en premier lieu les enfants, ce sont surtout leurs parents qui sont visés. Au travers de cet événement, les employeurs adressent un message de reconnaissance à leurs équipes pour le travail effectué, et souhaitent aussi renforcer la cohésion et le sentiment d'appartenance de leurs salariés. "C'est un rendez-vous important pour les entreprises, on participe à un événement avec son conjoint, ses enfants, c'est fédérateur", explique Blandine Boinet, directrice de la société d'événementiel Showpack.

Et parmi celles qui n'avaient pas encore adhéré à la tradition du sapin de Noël, elles sont nombreuses à s'y convertir cette année. "Habituellement, les demandes étaient surtout tournées sur les soirées de fin d'année où seuls les salariés étaient invités. Cette année ce sont les événements familiaux qui ont la faveur des clients: nous avons enregistré une augmentation de 40% des fêtes de sapins de Noël", note Alexandre Martineau, gérant d'Archipel Événement qui compte parmi ses clients BNP Paribas, SFR, EDF… 

Priorité aux fêtes organisées dans les locaux de l'entreprise

Alexandre Martineau a aussi constaté une explosion des demandes de dernière minute. Les attentats de novembre n'y sont pas étrangers. Ils ont provoqué un besoin accru au sein des entreprises de renforcer les liens et de se rapprocher, mais aussi d'effectuer un léger repli sur soi. Plutôt que d'organiser leur arbre de Noël dans une salle de location, de nombreuses sociétés ont modifié leur plan et opté pour une fête au sein de leur locaux.

Si les clowns, les magiciens, les sculpteurs de ballons sont toujours au catalogue, ce sont les animations de cohésion qui sont désormais les plus populaires. On aime que les invités, toutes générations confondues, participent à des activités faisant appel à leur adresse, leurs connaissances gastronomiques... Les ateliers de "do it yourself" ont aussi de nombreux adeptes, comme ceux permettant de réaliser des décorations de Noël. Avantage: toute la famille peut y participer, et en plus ramène l'objet en souvenir à la maison.

"Une société nous a demandé un atelier où l'on utilisait des éléments recyclés. On a ainsi mis en place un atelier où les enfants fabriquaient des angelots à partir de capsules Nespresso", cite en exemple la directrice de Showpack.

D'autres clients comptent sur une mise en scène originale, qui remplace les fêtes clinquantes où l'on louait un fastueux hôtel particulier. "On préfère désormais les prestations sur des lieux insolites. On a par exemple organisé un arbre de Noël à l'Aquarium de Paris avec des pères Noël plongeurs: cela crée la surprise auprès des enfants", explique Marion Bourre, directrice de l'agence Sphère Événement. Les entreprises sollicitent aussi les fêtes thématiques qui permettent aux enfants de découvrir d'autres cultures.

Un budget en hausse

Bonne nouvelle pour ces sociétés d'événementiel, qui réalisent environ un tiers de leur chiffre d'affaires sur ces fêtes de fin d'année, leurs clients ont décidé de se montrer plus généreux dans le budget organisationnel. "Cette année on sent que les gens ont plus envie de faire plaisir aux collaborateurs, de prendre des options en plus", a remarqué Marion Bourre, chez qui les entreprises dépensent en moyenne 50 euros par personne pour une formule goûter avec animations.

Même constat chez Archipel Événement: "Le budget moyen habituel est de 35 euros pour un arbre de Noël, mais cette année, nos clients ont consacré 5 à 10 euros de plus", note son gérant.

Une société peut ainsi débourser jusqu'à 50.000 euros pour la venue du Père Noël.

Coralie Cathelinais