BFM Business

"Jacquie & Michel" rachète Hot Vidéo

Le magazine Jacquie et Michel et Hot Vidéo vont cohabiter.

Le magazine Jacquie et Michel et Hot Vidéo vont cohabiter. - J&M ; Hot Vidéo Montage BFM Business

Afin d’élargir ses activités, le groupe au célèbre slogan a mis la main sur l’un de ses plus sérieux concurrents. Et s’affirme ainsi comme un poids lourd de l’industrie pornographique tricolore.

Fort de sa fulgurante ascension, "Jacquie & Michel" étend son empire dans le porno. Après avoir lancé son magazine en octobre, en complément de ses multiples activités sur le web et de ses produits dérivés, le groupe au slogan devenu culte (Merci qui ? …) vient de racheter une autre entreprise historique du secteur. Hot Vidéo, célèbre revue créée en 1989, est en effet tombée dans le giron du nouveau venu.

"Le groupe J&M a décidé de continuer à élargir ses activités", confirme-t-on ainsi au sein du groupe, précisant que la marque Hot Vidéo allait perdurer. La revue, qui paraît actuellement tous les mois, est cependant vouée à devenir bimestrielle. "Le magazine Hot Vidéo n’était pas rentable. Ce sont les autres activités de distribution de vidéos sur les box qui faisaient que l'entreprise continuait de fonctionner", assure-t-on.

Car si Hot Vidéo ne produit aucun film, il distribue actuellement chez les opérateurs français certaines productions américaines, tout en en incluant certaines dans sa revue. "Nous allons poursuivre ce schéma en y mêlant les contenus J&M élite (les productions professionnelles de Jacquie & Michel, ndlr) afin de mutualiser les coûts et rendre la marque plus rentable", indique Thierry, chargé de la communication du groupe.

J&M poursuit son développement

En rachetant l’un des principaux acteurs du secteur, dont le chiffre d’affaires est estimé à 4 millions d’euros, "Jacquie & Michel" s’impose donc un peu plus comme un poids lourd de l’industrie pornographique tricolore. Et concurrence désormais frontalement un autre géant, le groupe Marc Dorcel. Sur le papier, du moins: si un numéro de Dorcel Magazine se vend à une quinzaine de milliers d’exemplaires par parution, "Jacquie & Michel" revendique "entre 25.000 et 27.000" ventes pour son premier numéro. Sans compter celles de Hot Vidéo, qui affichent une moyenne de 11.000.

Parallèlement, J&M poursuit son développement, notamment dans la vente de produits dérivés. Le 14 décembre prochain, le groupe ouvrira ainsi sa quatrième boutique, à Annecy (Haute-Savoie), après Paris, Lyon et Nancy.

Yann Duvert