BFM Business

Et l'Oscar de la tenue la plus chère est attribué à…

Voici le palmarès des tenues les plus chères portées par les nominés hommes et femmes aux Oscars.

Voici le palmarès des tenues les plus chères portées par les nominés hommes et femmes aux Oscars. - Robyn Beck - AFP

Charlotte Rampling. La nominée à l'Oscar de la meilleure actrice s'est peut-être fait souffler la récompense par sa consoeur Brie Larson, mais elle a bien gagné le prix de la tenue la plus onéreuse de la soirée. Palmarès complet.

Vous n'avez pu couper aujourd'hui aux diaporamas sur les plus belles tenues de soirée à la cérémonie des Oscars. Chaque année, cette remise des prix les plus prestigieux de l'industrie américaine du cinéma est l'occasion pour l'aristocratie artistique de ce monde de se parer de ses plus beaux atours. Mais ce que vous ne savez pas, c'est combien ces pièces, souvent uniques, coûtent pour le commun des mortels. L'application Looklive a scruté chaque robe à paillettes et chaque smoking à revers irisé pour en définir la marque et le prix.

Sachez d'abord que les femmes dépensent beaucoup, mais vraiment beaucoup, plus que les hommes pour briller de mille feux au Dolby Theatre. L'homme qui portait le costume le plus cher est le bel Irlandais Michael Fassbender, à 5.200 dollars le smoking Tom Ford. La femme habillée le plus chèrement, elle, portait une tenue 24 fois plus onéreuse. La palme revient à l'actrice britannique Charlotte Rampling et à sa superbe robe Armani privée, toute brodée de sequins, à 125.000 dollars.

Parmi les nominés, l'homme qui portait le costume le moins onéreux est le brillant interprète de Walter White, le prof de chimie devenu dealer de Breaking Bad. Comptez tout de même 1.162 dollars le costume de marque au célèbre trench Burberry. Rien toutefois à côté de la robe la moins coûteuse des nominées féminines: celle de Jennifer Jason Leigh, en Rodarte à 25.000 dollars.

Concrètement, la note totale pour tous les habits de tous les nominés aux Oscars de meilleurs acteurs et meilleurs seconds rôles, hommes et femmes confondus s'est élevée à presque 745.000 dollars. Soit le prix à l'achat d'un appartement de 70 mètres carrés en plein Manhattan. Mais les tenues féminines ont représenté 97% de cette somme, contre 3% pour celles de ces messieurs.

-
- © Looklive

Notez qu'être habillé somptueusement ne garantit en rien la remise d'une statuette: Leonardo Di Caprio a (enfin) obtenu un Oscar qu'il a récupéré vêtu d'un smoking Armani à moins de 2.000 dollars. Un prix bien plus modeste que les plus de 4.000 dollars des vestes et pantalons de Mark Ruffalo (2e) et Tom Hardy (3e), repartis bredouille de la cérémonie. Même règle du côté des femmes, la meilleure actrice et celle récompensée pour un second rôle, Brie Larson et Alicia Vikander, portaient respectivement une robe à 50.000 (Gucci) et 80.000 dollars (Louis Vuitton). Bien en deçà des 100.000 minimum des nominées figurant sur les quatre premières marches du podium de celles vêtues le plus richement.

Looklive a également établi le podium des marques en fonction des sommes "dépensées" chez chacune d'elles par les nominés. Giorgio Armani domine superbement le classement avec 227.000 dollars, suivi du Français Dior avec 100.000 dollars, ex-aequo avec son compatriote Givenchy, Louis Vuitton clôturant le top 3 avec 80.000 dollars. Mais ces revenus sont théoriques. En réalité, les stars portant les costumes et fourreaux de ces griffes n'ont majoritairement pas eu à débourser le moindre centime, souligne Pierre-Edouard Martial, du cabinet de tendance Nelly Rodi. Les marques leur prêtent généralement ces somptueuses pièces pour deux raisons. Un: habiller des "oscarisables" lors d'une soirée suivie par quelques 37 millions de téléspectateurs leur apporte autant de visibilité qu'une coûteuse campagne de pub. Deux: ces pièces délirantes de faste, souvent uniques, sont le moyen pour les marques de montrer la créativité et le savoir-faire de designers qui s'expriment moins sur les collections classiques.

Nina Godart