BFM Business

Coupe des Confédérations: TMC enchaîne les records d'audience

Le Brésil a remporté la Coupe des Confédérations dimanche 30 Juin

Le Brésil a remporté la Coupe des Confédérations dimanche 30 Juin - -

Programmée à minuit le dimanche 30 juin, la finale de la Coupe des Confédérations a réuni un million de téléspectateurs. Un final en apothéose pour TMC qui a enregistré d’excellentes performances durant la compétition.

Voilà un pari réussi. TMC a profité de l’afflux des amateurs de football pour réaliser des records d’audience.

Dimanche 30 juin, la finale entre le Brésil et l’Espagne (3-0) a encore réalisé un beau score avec un million de téléspectateurs soit 18,8% de part d'audience à 00h00. Ce qui permet à TMC de se placer comme la deuxième chaîne nationale la plus regardée pendant le match.

Malgré l’heure tardive, la chaîne du groupe TF1 peut se réjouir de ce résultat, qui s'ajoute à celui réalisé en première partie de soirée. La diffusion de la petite finale entre l’Italie et l’Uruguay a rassemblé jusqu’à 1,6 million de personnes en début de soirée (20h40).

Le football étant de moins en moins visible sur des chaînes non payantes, les téléspectateurs ont profité de cette aubaine au grand bonheur de TMC.

Des chiffres brillants

Pourtant, au départ, TF1 n’était pas intéressée. La première chaîne a été obligée d’acheter les droits de diffusion, car ils étaient liés à ceux de la Coupe du monde 2014.

Mais au final, le résultat est inespéré puisque la compétition a réuni 19 millions de téléspectateurs. Un pic d’audience à 2,3 millions a été enregistré lors de la séance de tirs au but entre l’Espagne et l’Italie en demi-finale.

Malgré l’absence de l’équipe de France, la bonne tenue des grandes nations conjuguées à des matchs spectaculaires ont rehaussé l’intérêt d’une épreuve généralement peu suivie.

Ces scores sont de bon augure à un an de la Coupe du Monde pour laquelle la Une a déboursé 130 millions d’euros. 

Quant à la victoire finale du Brésil, la troisième consécutive dans cette compétition, elle permet à tout un pays de croire au titre planétaire l’an prochain… et peut-être d’apaiser les tensions sociales qui se sont manifestées au cours de la Coupe des Confédérations.

Vincent Flaviano