BFM Business

Cinéma: pourquoi les X-Men et les Avengers ne s'allieront jamais pour faire recette

Wolverine et Thor ont peu de chance de se rencontrer au cinéma.

Wolverine et Thor ont peu de chance de se rencontrer au cinéma. - -

Le cinquième X-Men intitulé Days of Future Past sort ce mercredi 21 mai dans les salles. Bien qu'issus dans la même maison de comics que les Avengers, ces superhéros appartiennent à la Fox, alors que les premiers cités sont la propriété de Disney.

Le box-office est clairement dominé par les superhéros ces derniers mois. Après Captain America: the Winter Soldier (700 millions de dollars de recettes) et The Amazing Spider Man 2 (633 millions de dollars), les deux meilleurs démarrages de ce début d'année, les X-Men reviennent sur les écrans, ce mercredi 21 mai, dans un nouvel épisode intitulé "Days of future Past".

Comme les précédents films cités, cet opus devrait profiter de "l'effet Avengers": depuis le triomphe en 2012 de "The Avengers", troisième plus gros succès au Box-office de tous les temps, les films de superhéros ont vu leurs recettes exploser. Box-Office Mojo estime ainsi que ce cinquième volet de la saga X-Men devrait engranger un total de 760 million de dollars de recettes. A titre d'indication, jusqu'ici le meilleur score d'un film X-Men a été réalisé par le troisième opus "l''affrontement final", avec 459 millions de dollars.

Des héros qui appartiennent à différents studios

"Days of Future Past" met en tout cas toutes les chances de son côté. Comme le souligne le Wall Street Journal, tout a été fait pour reproduire le schéma gagnant de "The Avengers", qui rassemblait plusieurs héros parmi lesquels Iron Man ou Captain America. Ainsi, le dernier film des X-Men met en scène la quasi-totalité des héros (et acteurs) des volets précédents, bien que ceux-ci se déroulent à des époques différentes.

Si au cinéma, l'union semble à ce point faire la force, pourquoi ne pas aller plus loin en réunissant à l'écran les X-Men, Spider Man et les Avengers? Tous ces héros sont issus de la célèbre maison de bande dessinée Marvel. De plus, un scénario crédible existe déjà: en 2012, Marvel avait ainsi publié une saga "Avengers vs X-Men" en bande dessinée.

Mais au grand désespoir des fans jamais ces héros ne s'afficheront ensemble au cinéma pour une raison simple: les droits sont dispatchés entre différents studios. Les X-Men appartiennent à la 20th Century Fox, Spider Man à Sony et les Avengers à Disney via les studios Marvel.

La survie de Marvel

Pourquoi un tel éclatement? La réponse est à chercher dans l'histoire de la maison de Marvel. Au bord de la faillite à la fin des années 90, cette dernière a dû vendre ses licences au cinéma pour survivre. C'est ainsi que Spider Man est tombé dans l'escarcelle de Sony et que la Fox a récupéré les X-Men et (malheureusement) les 4 Fantastiques.

A l'époque les studios, en position de force, avaient pu négocier des royalties de seulement 5%, rappelle le Wall Street Journal. Ce n'est qu'en 2005 que Marvel, via un important prêt de 525 millions de dollars, a pu produire ses propres films, avant d'être racheté par Disney en 2009 avec le succès que l'on sait.

Avec l'essor des films de superhéros au cinéma, chaque studio compte bien garder ses droits. Ce qui n'est pas sans poser des problèmes. Ainsi, les spectateurs auront le bonheur de voir le héros Quicksilver à la fois dans le X-Men sorti ce mercredi et dans le prochain Avengers, le personnage appartenant aux deux univers. Mais il sera joué par deux acteurs différents.

Julien Marion