BFM Business

Cette Patek Philippe de 1943 est la montre-bracelet la plus chère du monde

Ce sont les modèles Patek Philippe en acier et non en or qui sont les plus rares et les plus recherchés.

Ce sont les modèles Patek Philippe en acier et non en or qui sont les plus rares et les plus recherchés. - Patek Philippe-Phillipps

Cette montre-bracelet en acier a battu tous les records aux enchères. Elle a été vendue à Genève pour 11 millions de francs suisses (10,2 millions d'euros). Bien plus que deux autres modèles en or de la marque suisse, adjugés lors de la même vente.

Alors que le marché des ventes de montres de luxe neuves se replie, un modèle rarissime de Patek Philippe datant de 1943 est devenu la montre-bracelet la plus chère au monde. Cette montre mythique, "référence 1518" pour les connaisseurs, dont seuls quatre exemplaires sont connus, a été vendue aux enchères pour 11 millions de francs suisses (10,2 millions d'euros) par la maison Phillips à Genève, ce qui "constitue un record mondial pour une vente aux enchères d'une montre de poignet", selon cette dernière. Ni l'identité du vendeur, ni celle de l'acquéreur n'ont été révélées.

La montre a triplé son estimation durant cette enchère qui a duré plus de 13 minutes, selon la maison de vente. Selon l'expert Aurel Bacs, plus de 400 personnes ont suivi la vente en salle et 500 sur internet ou par téléphone.

La montre-bracelet la plus chère du monde est équipée d'un calendrier quantième perpétuel avec phases de lune et elle est en acier inoxydable, ce qui pourrait surprendre les profanes, puisqu'une autre montre Patek Philippe 1518 en a été adjugée à 598.000 francs suisses (556.600 euros), lors de la même vente.

Ce sont en effet les montres en acier et non en or qui sont les plus rares et les plus recherchées par les amateurs fortunés. Une troisième montre-bracelet en or rose s'est adjugée 1,474 millions de francs suisses (1,371 millions d'euros), lors de cette vente.

Au total, 177 montres ont été présentées aux enchères par Phillips au cours du week-end. Avec 27,51 millions de francs suisses (25,58 millions d'euros), la maison de ventes a fait bien mieux que le montant total des adjudications qu'elle espérait atteindre (entre 12 et 23,8 millions de francs suisses).

Frédéric Bergé
https://twitter.com/BergeFrederic Frédéric Bergé Journaliste BFM Éco