BFM Business

Carrie Fisher, princesse Leia à l'écran mais écrivaine à plein temps

Carrie Fisher est l'auteure d'une dizaine de livres, et presque autant de bestsellers.

Carrie Fisher est l'auteure d'une dizaine de livres, et presque autant de bestsellers. - Michael Buckner - Getty - AFP

Si la postérité conservera d'elle l'image d'une princesse futuriste à la coiffure en macarons, Carrie Fisher était surtout reconnue par les studios hollywoodiens et les éditeurs pour ses talents d'écriture.

On connaissait surtout Carrie Fisher pour son rôle dans les Star Wars. Dans les studios d'Hollywood, celle qui incarnait l'inoubliable Princesse Leia faisait surtout autorité en tant que "script doctor", ces auteurs de l'ombre qui rattrapent des scénarios bancals ou pauvres.

Avec son sens de la formule digne d'Audiard, elle était tout particulièrement douée pour muscler les dialogues. En atteste notamment cette saillie à propos de son droit d'image auquel elle a dû renoncer pour Star Wars: "je dois quasiment verser de l'argent à George chaque fois que je me regarde dans le miroir!". George faisant évidemment référence à George Lucas, le scénariste, réalisateur et producteur des deux premières trilogies qui racontent l'ascension et la chute d'Anakin Skywalker/DarkVador.

Comédienne par hérédité?

Après la saga intergalactique, elle tourne pour Woody Allen dans "Hannah et ses soeurs" ou tient un petit rôle dans "Quand Harry rencontre Sally". Mais celle qui joue l'actrice plutôt par déterminisme social (elle est la fille de la comédienne Debbie Reynolds) s'épanouira surtout en écrivant.

En 1987, elle rédige son premier roman, "Bons baisers d'Hollywood", une satire acide sur la ville du cinéma aux accents autobiographiques. L'histoire d'une jeune femme qui tente de faire carrière dans le show business et doit composer avec une mère elle-même actrice, et très intrusive. Ce best-seller sera adapté au cinéma en 1990 par Mike Nichols, avec Meryl Streep, l'une de ses amies, dans le rôle-titre.

Carrie Fischer écrira encore sept livres -presque autant de best-sellers- des scénarios et des pièces de théâtre. Son dernier, une autobiographie titrée "The Princess Diarist", qui raconte notamment sa liaison avec Harrisson Ford sur le tournage du premier Star Wars, s'écoulera à des milliers d'exemplaires, et les ventes décollent sur Amazon depuis l'annonce de son décès. 

Carrie Fisher écrira aussi pour la télé, et devient un auteur très demandé au cinéma. Même par George Lucas qui fait appel à elle pour travailler sur le scénario de sa série "Les aventures du jeune Indiana Jones" et sur les dialogues de Star Wars, épisodes I à III. Sans toutefois l'en créditer au générique. En revanche, et contrairement à l'information qui circule ces jours-ci sur les réseaux sociaux, elle n'a pas réécrit le scénario de "L'empire contre-attaque", comme l'a fort bien démontré The Verge.

Les studios la solliciteront aussi pour corriger les scénarios et les dialogues de certains films tels que Hook, L'arme Fatale 2 ou Sister Act. En tant que féministe revendiquée, elle cherchera toujours à donner plus de poids aux héroïnes féminines. "Je veux rendre les femmes plus intelligentes et les scènes d'amour plus intéressantes", confiait-elle au site WebMD.

Elle cessa de jouer les docteurs pour scénarios malades il y a moins de dix ans en raison des changements dans ce milieu, comme elle l'expliquait à Newsweek en 2008: "Maintenant, pour obtenir un travail de réécriture, vous devez soumettre vos notes sur vos idées pour améliorer le script. Ainsi, ils peuvent obtenir toutes les notes de tous les différents écrivains, garder les notes et ne pas vous embaucher".

Nina Godart