BFM Business

Canal Plus veut "chouchouter" les abonnés avec ses nouvelles offres

Maxime Saada, le directeur général de la chaîne cryptée, explique au Figaro que les nouvelles offres du groupe "peuvent potentiellement doubler le nombre d'abonnés". Il prépare également un nouveau boîtier pour 2017.

Canal Plus passe la multipliée pour ne pas sombrer. Le groupe a ainsi décidé de revoir ses offres et de lancer une grande offensive commerciale pour stopper la chute des abonnés.

Dans une interview au Figaro, son directeur général, Maxime Saada, rappelle d'ailleurs que le nombre d'abonnés en France est désormais moindre qu'à l'international.

Un nouveau décodeur

Le numéro 1 du groupe est ensuite revenu sur la nouvelle politique commerciale de sa chaîne. Il explique d'abord vouloir "chouchouter" les abonnés avec "un nouveau décodeur ultra-sophistiqué" qui sortira "courant 2017".

Mais l'enjeu est évidemment de conquérir de nouveaux abonnés. Pour les moins de 35 ans, il mise ainsi sur l'abonnement sur PC, tablettes et smartphones à la chaîne Canal Plus à 20 euros par mois contre un peu moins de 40 à l'heure actuelle. "Cette offre sera limitée à 50.000 abonnés", précise-t-il.

Puis en octobre viendra le véritable big bang avec la nouvelle gamme d'offres. "Les chaînes Canal Plus constitueront le socle de cette nouvelle offre qui sera modulaire et plus accessible qu'aujourd'hui. Nous proposerons des formules plus souples, sur les grandes thématiques (cinéma, sport, jeunesse) qui s'adapteront aux envies de chacun", détaille Maxime Saada. 

"Effet volume"

À l'ordre du jour également "une plateforme Canal sur tous les écrans, qui proposera via abonnement ou à l'acte des films, des séries, des émissions, des docs des chaînes du groupe ou de tiers disponibles en téléchargement, en linéaire ou en streaming", affirme le directeur général de Canal Plus. "Avant d'y ajouter la musique ou les jeux vidéo", précise-t-il, assurant qu'au final son groupe proposera "une offre bien plus large que Netflix". Et pour les petits portefeuilles, une offre inférieure à 10 euros par mois va être lancée en partenariat avec Orange. Une offre qui sera toutefois réservée aux abonnés fibre. "Un accord avec Free est en discussion pour une offre de même nature, mais élargie aux abonnés ADSL", précise Maxime Saada.

Avec ces prix cassés, le chiffre d'affaires ne risque-t-il pas de fondre? "Nous parions sur l'effet volume", répond le DG de Canal Plus qui pense qu'avec cette nouvelle politique commerciale Canal peut "potentiellement doubler [son] nombre d'abonnés".

J.M.