BFM Business

Blizzard, la pépite de la galaxie Vivendi qui enchaîne les succès

Blizzard lance le troisième opus de Diablo, un titre très attendu.(Photo : Blizzard)

Blizzard lance le troisième opus de Diablo, un titre très attendu.(Photo : Blizzard) - -

L'annonce des résultats de Vivendi coïncide avec la sortie d'un des jeux les plus attendus de l'année : Diablo III. Il est produit par l'une des pépites du groupe, le studio Blizzard Entertainment. Mise à jour le 15 mai à 15h45

Le groupe Vivendi traverse une mauvaise passe. Mais si les résultats trimestriels publiés lundi soir sont plombés par les pôles médias et téléphonie, d’autres secteurs affichent une bonne santé. C’est le cas du studio Blizzard Entertainment. Il sort ce mardi 15 mai un nouveau titre : Diablo III. A l'écran, vous incarnez un barbare ou un magicien... L'objectif : désosser tout adversaire qui aurait l'imprudence de croiser votre épée. Dans le jargon on appelle cela un "hack n' slash", c’est-à-dire "mettre en pièces" en bon français.

Une trame pas très subtile, mais le concept plaît : attendu par les joueurs depuis plus de dix ans, Diablo III est d'ores et déjà le jeu PC le plus précommandé de l'histoire sur Amazon. Un nouveau carton en perspective pour Blizzard, qui enchaîne les succès avec une régularité de métronome. Même si le démarrage fut perturbé par des difficultés techniques, ainsi que le racontent nos confrères de 01net.

Des jeux qui plaisent aux masses comme aux joueurs élitistes

Parmi les bébés produits par ce studio américain, à l’origine se trouve World of Warcraft, le titre qui a popularisé le jeu de rôle en ligne. Il compte 10 millions de joueurs, qui paient chaque mois un abonnement pour avoir le droit de faire progresser leur personnage. Une source de revenus récurrente qui fait le bonheur de Vivendi.

Mais aussi la saga Starcraft, souvent considérée comme le meilleur jeu de stratégie de tous les temps. A tel point que des compétitions professionnelles ont vu le jour sur ce jeu, en Corée du Sud notamment. C'est le tour de force de Blizzard : produire des jeux qui plaisent à tous, jusqu'aux "hardcore gamers" (les joueurs acharnés), un public extrêmement exigeant.

Anthony Morel et BFMbusiness.com