BFM Business

Aux JO 2016, les athlètes devront payer la climatisation

Après la Coupe du monde 2014, le Brésil accueillera les Jeux Olympiques en 2016.

Après la Coupe du monde 2014, le Brésil accueillera les Jeux Olympiques en 2016. - Ben Stansall - AFP

Les réductions budgétaires imposées par les autorités auront des conséquences sur l’organisation des Jeux Olympiques de Rio, en 2016. Et certaines se feront au détriment des sportifs.

Les mauvaises langues diront qu’il aurait peut-être fallu y penser avant. Quoi qu’il en soit, les Jeux Olympiques de Rio seront frappés du sceau de l’austérité budgétaire, les finances publiques brésiliennes étant au plus mal. Dès lors, les organisateurs traquent la moindre économie.

Dernière idée en date: faire payer aux athlètes…la climatisation de leur hôtel, rapporte le site d’Al Jazeera. Les plus de 10.000 athlètes présents devront donc mettre la main au portefeuille, ou se contenter d’ouvrir la fenêtre, à une époque où les températures tournent autour de 35 degrés. 

Les finances publiques au plus mal

En pleine crise politique -une procédure de destitution a été lancée contre la présidente Dilma Rousseff- le Brésil s’apprête à boucler une année 2015 marquée par une inflation galopante et une contraction prononcée de son PIB (-3% selon les prévisions du FMI).

Les autorités ont donc décidé qu’un tour de vis s’imposait, et le budget alloué aux Jeux Olympiques a été raboté de 10% environ. D’autant que la Coupe du monde 2014, également organisée au Brésil, n’a pas eu les retombées économiques escomptées et fait planer le doute sur l’effet réel des JO sur l’économie du pays.

Y.D.