BFM Business

AccorHotels veut redonner un coup de neuf à la chaîne hotelF1

Hotel F1 s'appelait Formule 1 jusqu'en 2008

Hotel F1 s'appelait Formule 1 jusqu'en 2008 - Eduardo P - Wikimedia Commons

Le géant hôtelier va rénover sa chaîne d'hôtels à petit prix, en cédant la propriété de 62 établissements à la filiale immobilière de la Caisse des Dépôts.

Le géant hôtelier AccorHotels a annoncé mercredi engager la rénovation du parc de sa chaîne superéconomique hotelF1, et la cession de 62 hôtels sur les 237 qu'elle comprend à SNI, la filiale immobilière d'intérêt général de la Caisse des Dépôts. 

L'hôtelier évoque dans un communiqué "un projet de cession d'un portefeuille de 62 hôtels, composé de 7 hôtels en propriété et 55 hôtels en location détenus par la société Silverstone, au Groupe SNI (Société Nationale Immobilière - groupe Caisse des dépôts et consignations)", précisant que "cette opération est soumise à la consultation des instances représentatives du personnel".

Un plan de relance

À l'issue du projet de cession, AccorHotels dit "envisage(r) de devenir l'actionnaire majoritaire" d'une structure dédiée, qui détiendra 102 hotelF1 non cédés. "Cette opération serait réalisée via une augmentation de capital de 51 millions d'euros", poursuit le groupe du CAC 40.

Cette restructuration d'actifs "devrait ainsi permettre de financer un plan de relance de la marque, incluant un programme d'envergure de rénovation d'hôtels, étalé sur 3 ans", selon le communiqué. Ce projet de relance de la marque devrait être lancé à horizon "fin 2017", selon une source proche du dossier.

Cette chaîne, qui s'appelait Formule1 jusqu'en 2008, est constituée d'établissements implantés sur les grands axes routiers et aux abords des villes. Ces hôtels premier prix, pionniers sur ce segment de marché dans les années 1980, souffrent depuis plusieurs années d'un modèle vieillissant et d'une rude concurrence.

Des chambres partagées jusqu'à six personnes

"Notre plan vise à repenser l'offre d'hébergement, tout en conservant son ADN d'origine, afin de proposer à une clientèle plus large, une expérience low cost et design répondant aux nouvelles tendances de voyage nomade", souligne Sophie Etchandy-Stabile, directrice générale HotelServices France & Suisse chez AccorHotels, citée dans le communiqué.

L'enseigne proposera des chambres partagées jusqu'à six personnes avec tarification au lit, et des chambres à deux ou à trois. Des chambres "premium" seront dotées d'une salle de bains.

Les espaces communs privilégieront une ambiance "conviviale, colorée (..) pour se restaurer, travailler, lire, se divertir et échanger", cite le groupe.

La chaîne, créée en 1985, compte au total 237 établissements en France, en comptant ses franchisés.

J.M. avec AFP