BFM Business

15 ans après sa naissance, YouTube génère des milliards

YouTube a généré 4 milliards de dollars entre janvier et mars, soit environ 1 milliard de plus qu’à la même période l’année dernière (+ 33 %).

YouTube a généré 4 milliards de dollars entre janvier et mars, soit environ 1 milliard de plus qu’à la même période l’année dernière (+ 33 %). - AFP STORY BY NATHALIE ALONSO

Il y a un peu plus de quinze ans, la toute première vidéo était postée sur YouTube. Aujourd’hui, près de 5 millions de vidéos sont visionnées chaque minute sur cette plateforme utilisée par près du quart de l'humanité.

Alors que YouTube a été acheté par Alphabet dès octobre 2006 pour 1,65 milliard de dollars, il faut de nos jours un peu plus d’un mois à la plateforme pour générer la même somme en recettes publicitaires.

Dans son rapport de résultats présenté cette semaine, Alphabet a dévoilé que YouTube avait généré 4 milliards de dollars entre janvier et mars, soit environ 1 milliard de plus qu’à la même période l’année dernière (+ 33 %). Comme le montre l’infographie ci-dessous, les revenus de la célèbre plateforme de vidéos augmentent à un rythme soutenu ces dernières années.

En 2017, la vente de publicité sur YouTube avait généré environ 8 milliards de dollars, soit presque moitié moins qu’en 2019 où les revenus annuels ont dépassé les 15 milliards. Ces activités prennent également de plus en plus de poids dans le compte de résultat du groupe. En 2017, les recettes de YouTube représentaient environ 7 % des revenus d'Alphabet. Au premier trimestre 2020, la part atteignait près de 10 %.

Vous trouverez plus d'infographies sur Statista

A l’instar de Facebook, qui a aussi publié ses résultats cette semaine, l’impact de la crise du coronavirus sur l'activité publicitaire en ligne est pour le moment peu visible dans les finances d’Alphabet. Cependant, les demandes des annonceurs ont commencé à baisser de façon significative au cours du mois de mars et des effets négatifs pourraient bien se faire ressentir au deuxième trimestre. Les deux géants du web sont notamment particulièrement dépendant de la vente de publicité en ligne, qui constitue la majeure partie de leur gagne-pain. En 2019, les recettes publicitaires représentaient 83,3 % du chiffre d'affaires d’Alphabet et plus de 98 % de celui de Facebook.

Vous trouverez plus d'infographies sur Statista

En partenariat avec Statista