BFM Business

Société de la Tour Eiffel: l'actionnaire principal résiste à l'OPA

La Société de la Tour Eiffel est l'ancienne exploitante du bâtiment du même nom.

La Société de la Tour Eiffel est l'ancienne exploitante du bâtiment du même nom. - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Chuc Hoang, qui possède 29% de la société spécialisée dans l'investissement immobilier, a déposé un recours auprès de la Cour d'appel de Paris, ce lundi 17 mars. Il veut faire annuler la validation de l'OPA déposée par une mutuelle et validée par l'AMF.

L'actionnaire principal de la Société de la Tour Eiffel, l'homme d'affaires Chuc Hoang, ne compte pas se laisser faire. Après la validation d'un projet d'OPA sur la société par l'Autorité des marchés financiers (AMF), il a déposé un recours auprès de la Cour d'appel de Paris, a-t-on appris ce lundi 17 mars 2014.

L'actionnaire détient actuellement 29% du capital et des droits de vote de la société, qui ne s'occupe plus de la gestion du monument du même nom mais qui est aujourd'hui spécialisée dans l'investissement immobilier.

L'OPA bloquée jusqu'à la décision de la Cour d'Appel

C'est justement cette spécialisation qui rendrait l'OPA illégale: fin janvier, l'offre publique de rachat a été déposée par une mutuelle d'assurance, la SMABTP, et elle avait été validée le 4 mars par l'Autorité des marchés financiers (AMF).

Dans son recours, Chuc Hoang estime qu'il y a "incompatibilité" entre le statut d'assurance mutuelle de SMABTP, qui lui "interdit de pratiquer d'autres activités au profit de ses adhérents que celle d'assurance ou de réassurance, et la prise de pouvoir majoritaire dans une société commerciale à but purement spéculatif".

En attendant que le tribunal décide d'annuler, ou pas, la décision de conformité donnée par l'AMF à l'opération, l'offre de la SMABTP ne peut être clôturée.

J.S avec AFP