BFM Business

Cette maison indienne se transforme en forteresse imprenable

Un cabinet d'architectes, Matharoo Associates, a créé une maison où les murs se déplacent. Un système qui permet de faire rentrer un maximum de lumière dans la demeure, mais qui, à l'inverse, peut aussi la rendre inattaquable.

D'un simple clic, cette maison indienne se transforme en palais inviolable. Le cabinet d'architectes Matharoo Associates a imaginé une demeure, à Ahmedabad dans l'État du Gujarat au nord-ouest de l'Inde, dont les larges murs de marbre bougent. Certains glissent de gauche à droite et d'autres d'avant en arrière.

Si l'idée des concepteurs est de faire rentrer un maximum d'air et de lumière dans la villa ou au contraire de s'en protéger dans un pays où les températures peuvent atteindre plus de 40 degrés l'été, ce système permet aussi de rendre la maison aussi imprenable qu'une forteresse. Le marbre recouvre les ouvertures (grandes baies vitrées, fenêtres, portes), une simple pression sur des boutons permet de les faire glisser. Le reste de la maison est construite en béton et pierre. De quoi décourager les cambrioleurs et de jouir d'une véritable intimité.

Vivre ensemble

Ce bâtiment a été construit pour un riche promoteur immobilier et sa femme, ainsi que les familles des deux fils. Il a donc été pensé pour que chaque famille possède son propre espace, tout en vivant ensemble. En effet, en Inde il n'est pas rare que plusieurs générations partagent le même toit. Les architectes ont donc voulu conserver cette tradition. "Certaines familles veulent garder les valeurs traditionnelles et souhaitent vivre ensemble. Nous n'avons pas voulu créer des suites autonomes qui isolent les familles, même sous le même toit. Le défi consiste donc à donner de l'intimité tout en vivant ensemble", expliquent les architectes.

Matharoo Associates a donc construit une villa en forme de U, avec les parties communes au centre et les chambres dans les ailes. La maison, construite en 18 mois, enveloppe ainsi un jardin. Sur le terrain de 2.000 mètres carrés, se trouvent également les maisons des deux frères du propriétaire.

Diane Lacaze (texte) et Marion Nompain (vidéo)