BFM Business
Entreprises

Bois et Scieries du Centre : pour l’amour du bois

Bois et Scieries du Centre : pour l’amour du bois

Bois et Scieries du Centre : pour l’amour du bois - Bois et Scieries du Centre - Adobe Stock

La forêt couvre près de 29 % du territoire français. Une richesse créatrice d’emplois solidement implantés dans les territoires. La scierie, première activité de valorisation du bois, représente plus de 50 000 salariés en France.

Plus de 1500 entreprises ont une activité de scierie en France, principalement des PME familiales. C'est le cas, au cœur du massif forestier du Limousin, de l’entreprise Bois et Scieries du Centre. La troisième génération de dirigeants y exerce avec passion son activité de sciage de bois pour les professionnels et s’engage pour la pérennisation de la richesse sylvicole de son massif forestier. Rencontre avec Gilbert Morlon, dirigeant de l’entreprise.

En quoi consiste votre activité ?

Nous traitons plus de 200 000 m³ de bois par an avec pour principale activité la production de 90 000 m³ d’avivés : des planches à 4 arêtes vives. Elles sont utilisées par le marché de l’emballage, pour les charpentes ou les aménagements extérieurs comme les lames de terrasse ou les bardages, en France, mais aussi, pour plus de 10 % de notre chiffre d'affaires, à l’export.

Notre défi quotidien est d’analyser les troncs, leurs caractéristiques pour les transformer en valorisant leur qualité et en réduisant au maximum les pertes de coupes. Pour cela, nous disposons, en plus de 125 collaborateurs qualifiés et formés, de machines performantes.

Bois et Scieries du Centre est la première entreprise française à s’être dotée d’une unité de sciage en canter profilage en ligne. La maximisation de la vitesse de sciage nous permet de traiter des volumes importants en optimisant la qualité de la production.

Des planches…mais pas seulement !

Une part toujours plus importante de notre activité concerne la valorisation des connexes de sciage avec la production de granulés de bois et de cubes en aggloméré pour les liaisons des plateaux de la palette.

Nous produisons 30 000 tonnes de granulés certifiés DIN + pour une qualité de combustion optimale.

30 000 m³ de dés agglomérés sont également produits chaque année. Cette activité, réalisée par seulement 3 entreprises en France, permet de ménager les ressources sylvicoles en remplaçant des dés de bois massifs par des dés en agglomérés dans la production de palettes.

Enfin, nous produisons 1,38 mégawatts d’électricité verte grâce à une chaudière biomasse.

Quelles essences de bois travaillez-vous ?

Si la France est principalement couverte de forêts de chênes, le massif forestier du Limousin est le premier massif de production de pin Douglas. Ce bois de classe 3 a de nombreuses vertus de résistance aux insectes et aux intempéries et n’a pas besoin d’être traité. Sa valeur qualitative est supérieure à celle de résineux venus d’Europe du nord.

Ces forêts, plantées après la seconde guerre mondiale, arrivent aujourd’hui à maturité. Cette richesse dont nous héritons doit être préservée.

Bois et Scierie du Centre collabore au Fonds Forestier en Limousin, créé par des professionnels de la forêt et de la filière bois limousine pour soutenir les opérations de renouvellement de la forêt avec des actions de boisements, reboisements et d’amélioration des exploitation sylvicole. La pérennisation de la ressource est au cœur de notre activité et de notre mission.

Vous développez également une activité de production de palettes : comment se porte ce marché ?

La paletterie SAS Jean Desteve produit plus d’1 million de palettes par an sur son unité de production située près d’Ussel en Corrèze. La demande augmente fortement, portée par le dynamisme de l’activité industrielle. Deux lignes de palettes à 4 ou 2 entrées, emploient plus de 25 personnes.

La filière bois, un acteur stratégique de la transition écologique ?

Le bois est un matériau noble, renouvelable et la France a la chance de compter sur son territoire parmi les plus beaux massifs d’Europe. La valorisation de cette richesse est un enjeu clé de la réduction de l’impact carbone de nos activités. La diversification de nos activités permet de répondre à l’émergence de nouveaux besoins, notamment en matière de chauffage.

La filière bois est structurée et organisée pour assurer la pérennité de cette ressource avec une collaboration entre les propriétaires privés et l’Etat qui détient ¼ des forêts du territoire.

Les entreprises de scierie, comme Bois et Scierie du Centre, sont au cœur d’une culture forestière et participent pleinement à la valorisation durable du bois de nos forêts.

Ce contenu a été réalisé en partenariat avec SCP. La rédaction de BFM Business n'a pas participé à la réalisation de ce contenu.

En partenariat avec SCP