BFM Business

BMW et Daimler se lancent dans la mobilité urbaine

-

- - John MACDOUGALL / AFP

Les constructeurs allemands Daimler et BMW vont investir plus d'un milliard d'euros dans leur nouvelle offre commune de mobilité urbaine.

Auto-partage, VTC, bornes de recharge... Les deux groupes allemands se lancent dans un marché en plein essor: la mobilité urbaine. BMW et Daimler se préparent ainsi au déclin annoncé de la voiture particulière, et espèrent bien concurrencer le géant du secteur, l'américain Uber.

« Nous rassemblons nos forces et notre savoir-faire (...) et investissons plus d'un milliard d'euros dans un nouvel acteur pour le marché en pleine croissance de la mobilité urbaine » annonce Dieter Zetsche, patron de Daimler dans une rare apparition commune avec son principal rival dans l'automobile de luxe, le patron de BMW, Harald Krüger.

Concrètement, la nouvelle offre sera composée de cinq entreprises communes, avec pour chacune une spécialité: l'autopartage avec Share Now, l'application de recherche de borne de recharge pour voitures électriques avec Charge Now, ou encore la réservation de places de parking avec Park Now.

Viennent s'ajouter une application de commande de taxis ou VTC, Free Now, et une application permettant de planifier des trajets utilisant plusieurs services, notamment transports en commun, autopartage et vélos, qui sera baptisée Reach Now.

Sur l'autopartage, Share Now va regrouper les services actuels Car2Go de Daimler et Drive Now de BMW qui rassemblent déjà plus de 20 000 voitures utilisées par 4 millions de clients dans 31 villes.

Free Now totalise elle 21 millions de clients et 250 000 chauffeurs en Europe et Amérique du Sud. Park Now recense pour sa part 30 millions d'utilisateurs dans 1 100 villes d'Amérique du Nord et d'Europe.

5 entreprises, 60 millions d'utilisateurs

Les cinq entreprises réunissent au total 14 marques des deux groupes qui revendiquent au total près de 60 millions d'utilisateurs, et un potentiel chiffre d'affaires d'environ 3 milliards d'euros. L'objectif est clair: « Nous visons la place de leader du secteur», a assuré Dieter Zetsche.

BMW et Daimler ont déclaré ne pas exclure de futurs partenariats ou acquisitions pour nourrir l'offre de leur plateforme. « La coopération est la meilleure manière d'accroître nos opportunités sur ce marché en croissance, tout en partageant les investissements », a précisé Harald Krüger.

Dans la foulée de ces investissements, les deux groupes prévoient la création de 1.000 emplois dans le monde, notamment à Berlin, où les co-entreprises seront basées.

Actuellement présentes surtout en Europe et en Amérique du Nord, les deux entreprises voient plus grand: elles ont annoncé leur volonté d'étendre leurs services à d'autres régions du monde.

Sandrine Serais