BFM Business

Bataille de chefs à la Tour Eiffel: Alain Ducasse veut saisir la justice

Alain Ducasse dirige les cuisines de la Tour Eiffel depuis 2008.

Alain Ducasse dirige les cuisines de la Tour Eiffel depuis 2008. - LIONEL BONAVENTURE / AFP

L’avocat du chef étoilé dénonce un conflit d'intérêt au sein de la procédure d'attribution du marché.

Après dix années au sommet de la gastronomie, Alain Ducasse ne souhaite pas redescendre de la Tour Eiffel. La semaine dernière, la Société d'exploitation de la Tour Eiffel (Sete) a fait savoir qu’elle était séduite par la proposition de Sodexo concernant l'appel d'offres pour les services de restauration de la Dame de Fer. La société de restauration a misé sur un duo de chefs étoilés, Frédéric Anton et Thierry Marx, pour diriger les fourneaux.

Déçu d’être ainsi poussé vers la sortie de ses cuisines, Alain Ducasse, qui officie cette fois pour le compte d’Elior, a fait savoir qu’il comptait déposer un référé auprès du tribunal administratif, selon les informations du Parisien.

Une décision qui manque "d’impartialité"

Le chef monégasque triplement étoilé et son avocat Maître Thiriez dénoncent un conflit d'intérêt au sein de la procédure d'attribution du marché, qui comprend le restaurant Jules Verne, la brasserie 58 tour Eiffel, les points de ventes à emporter ou encore le restaurant d'entreprise de la Sete. Comme le souligne l’avocat, Nova Consulting, le cabinet conseil de la Sete dans la conduite de l’appel d’offres, a été conseil en stratégie pour Sodexo.

La décision de Nova Consulting manque, selon l'avocat, "totalement d'impartialité puisque les notes qui sont attribuées sont quasi systématiquement favorables au concurrent". De son côté, la Sete a assuré que "le cabinet (Nova Consulting) a été choisi au terme d’une procédure de mise en concurrence", et qu’il a certes travaillé pour la Sodexo, "mais aussi pour son concurrent Elior".

Pour l’heure, rien n’est encore arrêté car la procédure d’attribution est toujours en cours. La Mairie de Paris, qui avait lancé l’appel d’offres en novembre 2017, doit trancher d’ici un mois.

Hervine Mahaud