BFM Business

Le rachat de Monsanto par Bayer va faire toucher le jackpot à Morgan Stanley

La rachat de Monsanto par Bayer représente pas moins de 66 milliards de dollars

La rachat de Monsanto par Bayer représente pas moins de 66 milliards de dollars - John Thys, Roberto Pfeil - AFP

La banque américaine, qui a joué un rôle prépondérant dans l'opération entre les deux groupes, devrait toucher pas moins de 120 millions de dollars de commission, selon le Financial Times et le Wall Street Journal.

Qui dit méga-deal dit méga-commissions. Le 14 septembre dernier, Bayer annonçait le rachat du géant américain des engrais Monsanto pour la somme astronomique de 66 milliards de dollars.

Du côté de chez Morgan Stanley, on a alors probablement dû sabrer le champagne. En effet, le groupe américain jouait le rôle de banque conseil dans l'opération. Du coup, selon le Financial Times et le Wall Street Journal, qui citent des documents boursiers, la banque américaine devrait empocher une commission de 120 millions de dollars, lorsque l'opération sera bouclée, ce qui devrait être le cas d'ici à la fin 2017.

La deuxième plus grosse commission de tous les temps

Il s'agirait alors de la deuxième plus grande commission jamais touchée par une banque d'affaires, selon le cabinet Dealogic. Merrill Lynch avait en effet reçu 122 millions de dollars en 2007 pour avoir conseillé Royal Bank of Scotland lors du rachat d'ABN Amro pour 101 milliards de dollars.

Le Wall Street Journal rappelle que cette commission de 120 millions de dollars permettrait largement de compenser la perte de 60 millions de dollars liée au deal avorté entre Allergan et Pfizer.

Outre Morgan Stanley, la société de conseil Ducera Partners, qui conseillait Monsanto, devrait elle recevoir une commission de 45 millions de dollars, au total.

Par ailleurs, le Financial Times indique avoir appris via ces documents qu'outre Monsanto, Bayer avait aussi envisagé de racheter l'allemand BASF, l'américain Koch Industries et le chinois Sinochem.

J.M.