BFM Business

La Banque Postale prête à remplacer le CIF

La Banque postale se prépare à succéder au Crédit immobilier de France.

La Banque postale se prépare à succéder au Crédit immobilier de France. - -

La Banque Postale a annoncé ce mercredi 5 décembre une enveloppe d'un milliard d'euros pour l'accession des plus modestes à la propriété, spécialité du CIF. Elle pourrait également reprendre jusqu'à 300 de ses salariés.

La Banque Postale est sur tous les fronts. Après Dexia, qui prêtait traditionnellement aux collectivités locales, c’est le Crédit immobilier de France, spécialisé dans l'accession à la propriété des ménages modestes, qu’elle s’apprête à remplacer.

La filiale bancaire de La Poste a ainsi dévoilé mercredi ses ambitions dans ce secteur, déstabilisé depuis le sauvetage du CIF par l’Etat durant l’été. La Banque Postale va donc commencer par débloquer une enveloppe spécifique d'un milliard d'euros dès 2013.

L’établissement a également annoncé qu’elle envisageait de reprendre jusqu’à 300 des 2500 salariés du CIF, d'ici à deux ans, en leur donnant la priorité lors de ses recrutements prévus pour accompagner le développement de cette activité.

La fin du CIF quasi confirmée

Par l’intermédiaire de La Banque Postale, dont il est le seul actionnaire, l’Etat tente donc par tous les moyens d’assurer la succession du CIF, sans trop de dégâts. De facto, ces annonces confirment la mort programmée du Crédit immobilier de France, dont les salariés et les dirigeants avaient proposé la création d'une nouvelle entité en partenariat avec la Banque Postale.

Dès cet été, le gouvernement avait décidé la mise en extinction pure et simple de tout l'établissement, sans alternative, après avoir été contraint de voler à son secours. En raison de l'abaissement de sa note par l'agence Moody's, il lui était en effet devenu impossible de se refinancer sur les marchés.

Yann Duvert et AFP