BFM Business

Cartes bancaires: les Français sont accros au paiement sans contact

"Comme en 2015, la fraude aux paiements sans contact résulte quasi exclusivement du vol ou de la perte de la carte" explique le rapport 2016 de l'observatoire de la sécurité des moyens de paiement.

"Comme en 2015, la fraude aux paiements sans contact résulte quasi exclusivement du vol ou de la perte de la carte" explique le rapport 2016 de l'observatoire de la sécurité des moyens de paiement. - Groupement Cartes Bancaires CB.

Fin juillet 2017, les transactions par carte bancaire sans contact ont franchi les 100 millions d'opérations en un mois, soit plus de 50% un un an. Un succès indéniable qui devrait s'accroître avec le relèvement prévu du plafond par transaction de 20 à 30 euros.

Après un décollage laborieux lors de ses débuts en 2012, le paiement par carte bancaire sans contact a décollé et explose désormais au point d'entrer dans les habitudes des Français. En juillet dernier, selon les derniers chiffres du groupement des cartes bancaires CB, le nombre de paiements faits sans contact a franchi la barre symbolique des 100 millions d'opérations, avec 108 millions de paiements soit une augmentation de 112% par rapport à l'an dernier. Cette technologie a été impliquée dans près de 30% des paiements par carte de moins de 20 euros, seuil maximal actuel pour les opérations effectuées sans contact.

Les paiements sans contact avaient atteint en 2016, 605 millions d’opérations sur l'année pour un chiffre d'affaires total de 6,2 milliards d'euros. Avec un montant moyen d'un peu plus de 10 euros par transaction, le sans contact a dopé la dynamique de l’utilisation de la carte pour les paiements de petits montants.

L'an passé plus de 40% des transactions réglées par carte étaient inférieures à 20 euros, selon le rapport annuel du groupement des carte bancaires CB. En fin d’année dernière, le sans contact a même représenté près de 10% des paiements par cartes en magasin.

"L’essor du paiement sans contact capte des parts de marché sur les espèces" se félicitait dans ce document, Philippe Laulanie, administrateur du groupement CB. Cette dynamique s'explique par le cercle vertueux enclenché par l'essor conjoint du parc de cartes bancaires sans contact en circulation (plus de 61% du parc total en France en 2016) et l'augmentation du parc de terminaux compatibles en service: plus de 400.000 commerçants en étaient équipés l'an passé.

En outre, les craintes sur la sécurité des transactions passées par ce moyen (qui ne nécessite plus de saisir le code PIN à quatre chiffres) n'ont pas non plus été confirmées. Au contraire.

Les craintes sur la sécurité du sans contact n'ont pas été vérifiées

"Comme en 2015, la fraude aux paiements sans contact résulte quasi exclusivement du vol ou de la perte de la carte" relève le rapport 2016 de l'observatoire de la sécurité des moyens de paiement de la Banque de France. Selon ce document, "la fixation par les émetteurs de carte de plafonds sur le montant maximum d’une transaction unitaire et sur le cumul des transactions consécutives pouvant être effectuées sans la saisie du code confidentiel, permet en effet de limiter le préjudice subi en cas de perte ou de vol d’une carte".

La part de marché du paiement sans contact devrait encore s'accroître avec le relèvement du plafond de 20 à 30 euros, prévu d'ici la fin de 2017 par le groupement CB qui réunit la plupart des grandes banques françaises.

Frédéric Bergé