BFM Business

Brexit: des banques songent à transférer des activités en France, selon Sapin

Michel Sapin a refusé de donner le moindre nom

Michel Sapin a refusé de donner le moindre nom - Jacques Demarthon - AFP

Le ministre de l'Économie et des Finances a assuré à Reuters que plusieurs établissements songent à délocaliser certains pans de leurs activités dans l'Hexagone. Il s'est refusé à donner le moindre nom.

Le Brexit va-t-il pousser les banques à délocaliser leurs effectifs de Londres vers Paris? En tout cas le quartier d'affaires La Défense, notamment, a décidé de monter au créneau pour attirer les éventuels en candidat, en se payant un campagne publicitaire humoristique.

Et le ministre de l'Économie et des Finances Michel Sapin a confié ce vendredi à l'agence Reuters qu'il discutait avec plusieurs établissements financiers étrangers qui songe à transférer leurs activités dans l'Hexagone.

"Prendre les bonnes décisions"

"Certains ont souhaité me voir pour qu'on passe une heure ensemble pour regarder ces questions, en particulier dans le domaine financier puisque c'est le domaine où, compte tenu de cet enjeu de régulation et de réglementation (...), les enjeux sont les plus importants", a-t-il déclaré, sans souhaiter donner de noms.

"Donc oui, oui, ils s'interrogent tous. Au fond, pour résumer, ils ne se disent plus : 'est-ce que le Brexit va avoir des conséquences' ? Ils disent : 'le Brexit va avoir des conséquences, maintenant il faut les mesurer et pouvoir prendre les bonnes décisions'", a poursuivi Michel Sapin.

J.M.