BFM Business

Banque mobile: Crédit Agricole répond à Orange

Crédit Agricole va lancer une offre bancaire simplifiée.

Crédit Agricole va lancer une offre bancaire simplifiée. - Philippe Huguen - AFP

Alors qu'Orange Bank sera lancée le 2 novembre, la banque française prépare à son tour une "offre bancaire simplifiée" accessible sur smartphone.

Crédit Agricole commercialisera fin novembre une offre bancaire simplifiée, accessible via un téléphone mobile et à prix modéré, rapporte ce jeudi le journal Les Echos, alors que le groupe de télécoms Orange s'apprête à lancer sa banque mobile Orange Bank.

Crédit Agricole proposera "une offre bancaire simplifiée se composant d'un compte courant, accessible via un téléphone mobile, et d'une carte de paiement", assure le journal sur son site internet.

Selon Les Echos, cette offre serait accessible directement sur mobile, mais également auprès des 7.000 agences que comptent les 39 caisses régionales du Crédit Agricole.

Une tarification "très faible"

Contrairement à Orange Bank, qui a promis de n'appliquer aucun frais de tenue de compte pour les utilisateurs actifs, "Crédit Agricole ne s'oriente a priori pas vers la gratuité, envisageant plutôt un 'package' bien délimité avec une tarification très faible, sans frais supplémentaires", écrit encore le quotidien économique.

Contacté par l'AFP, le groupe n'a pas souhaité commenter ces informations, qui sont publiées trois semaines avant le lancement d'Orange Bank, la banque mobile du groupe télécom, prévu le 2 novembre.

Attendue depuis plus d'un an, cette "néo-banque" promet de bousculer les services bancaires traditionnels avec l'ouverture de compte possible via des documents scannés, la mise en place de conseillers virtuels ou encore la mise à disposition gratuite d'une carte de paiement ainsi que l'absence de frais de tenue de compte à condition que les moyens de paiements soient utilisés.

Orange Bank ambitionne de conquérir deux millions de clients d'ici dix ans avec un investissement global de 500 millions d'euros. Le groupe projette également d'atteindre 400 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2018 dans les services financiers.

Y.D. avec AFP