BFM Business

Alpha Bank dépose une offre pour acquérir la filiale grecque du Crédit agricole

Alpha Bank n'a pas dévoilé le montant de l'offre de reprise d'Emporiki.

Alpha Bank n'a pas dévoilé le montant de l'offre de reprise d'Emporiki. - -

La banque française a reçu une offre de la part d’Alpha Bank, un des principaux établissements grecs, pour acquérir sa filiale Emporiki. L'accord est toutefois loin d'être scellé.

Le Crédit agricole se débarrassera-t-il de son fardeau grec? La banque grecque Alpha Bank a confirmé, mardi 31 juillet, avoir déposé une offre pour acquérir Emporiki, filiale de l’établissement dirigé par Jean-Paul Chifflet. Le montant de cette offre est encore tenu secret.

Emporiki représente une véritable épine dans le pied du Crédit agricole. Depuis sa prise de contrôle en 2006, elle a fait perdre 10 milliards d’euros à l’établissement français, en comptant le coût d'acquisition, les pertes comptables et les augmentations de capital.

Un risque financier qui représente encore 5 milliards d'euros

Mais pour le moment, aucun accord n’a été conclu entre les établissements grecs et français. Et la possible cession d’Emporiki n’a pas dopé les cours du Crédit agricole, ce mardi 31 juillet. Le titre a ainsi clôturé en baisse de 2,46%, à la Bourse de Paris.

Les investisseurs veulent connaître le montant de l’offre d'Alpha Bank pour évaluer la pertinence de sa proposition. Ils attendent également de savoir si l’établissement grec acceptera de récupérer la ligne de crédit de 4,5 milliards d’euros accordés par le Crédit agricole à Alpha Bank.

En ajoutant à cette ligne 0,5 milliard d’euros de fonds propres, Emporiki fait encore planer un risque de 5 milliards d’euros sur les comptes du Crédit agricole.

Dorothée Balsan et BFMbusiness.com